Genève: Formation des profs: La grogne s'intensifie
Actualisé

GenèveFormation des profs: La grogne s'intensifie

Un élu a demandé à la Cour des Comptes d'examiner l'usage des fonds publics pratiqué par l'IUFE.

par
mag

La tempête qui fait rage autour de l'Institut universitaire de formation des enseignants (IUFE) n'est pas prête de s'apaiser. Le député UDC Thomas Bläsi a saisi la Cour des Comptes lundi, a indiqué l'agence Decaprod. Manque de places de stage, mauvaise communication, étudiants virés par erreur, mobbing: «Quand un service dysfonctionne à ce point, c'est qu'il y a certainement des dérèglements d'argent derrière», avance l'élu. Il pointe le financement douteux de la formation des élèves issus du privé: «Il ne faudrait pas qu'il vienne des fonds publics».

Les étudiants, eux, sont dégoûtés: «En sport, on était 18 pour 5 places de stages, déplore Jessica, 26 ans. En plus, on est jugés sur des critères qui ne sont pas représentatifs, comme un test de français et une lettre de motivation, et pas pour ce qu'on fait sur le terrain». L'étudiante explique qu'il est obligatoire de passer par le stage pour terminer le cursus, qui complète un Master en 5 ans. «Donc tant qu'on n'est pas pris, on est bloqués, on ne peut rien faire. Et j'en connais qui ont déjà postulé trois fois!»

Ton opinion