Athletissima - Vers des records à Lausanne ce jeudi soir
Publié

AthletissimaFormes olympiques et technologie laissent espérer des records à Lausanne

Dix-huit champion(ne)s olympiques, des nouvelles chaussures qui permettent des exploits, ainsi qu’une piste «rapide»… Tout semble réuni pour vivre de grands moments, jeudi soir, à la Pontaise.

par
Robin Carrel
La piste du Stade de la Pontaise permet des exploits.

La piste du Stade de la Pontaise permet des exploits.

Patrick Martin/24 Heures

En ski alpin, il y a la «neige agressive». Dans le cyclisme, il y a des routes «qui rendent bien». Au football, on parle de «billards» pour des pelouses parfaites. Et dans l’athlétisme, il y aurait donc des pistes qui vont plus vite que d’autres! Celle de la Pontaise - en plus d’être située à quasiment 700 mètres au-dessus du niveau de la mer - est très appréciée des athlètes pour ceci, et vu le niveau du plateau présenté (18 champions ou championnes olympiques), ainsi que les miracles réalisés par les nouvelles chaussures, Athletissima est une place de choix pour réaliser des chronos de référence.

1 / 18
Le Suédois Armand Duplantis, saut à la perche.

Le Suédois Armand Duplantis, saut à la perche.

AFP
L'Américaine Dalilah Muhammad a remporté la médaille d'or du 4 x 400m.

L'Américaine Dalilah Muhammad a remporté la médaille d'or du 4 x 400m.

AFP
L'Italien Gianmarco Tamberi, champion olympique de saut en hauteur.

L'Italien Gianmarco Tamberi, champion olympique de saut en hauteur.

AFP

«C'est une piste qui rebondit bien, indique Ajla Del Ponte, qui s'y connaît sur le sujet, puisqu'elle s'y est entraînée pendant des lustres. Le revêtement de la Pontaise nous rend bien l'énergie que nous mettons dans le sol en tant qu'athlète. Il y a toujours eu de bons résultats ici, sur les épreuves de sprint dans le passé.» Leroy Burrell, par exemple, y avait battu le record du monde du 100 mètres en 1994 (9''85).

«Usain Bolt et Yohan Blake ont aussi couru très vite ici... Mais comme tant d'autres, continue la 5e des derniers JO sur la distance. Je pense que ce sera un meeting qu'il ne faudra pas manquer.» La Tessinoise s'y mesurera une nouvelle fois à ce qui se fait de mieux sur la ligne droite. Notamment une certaine Elaine Thompson-Herah, triple championne olympique au Japon et qui a réussi la deuxième meilleure performance de tous les temps, samedi dernier à Eugene (USA), en 10''54.

«Honnêtement, je ne cours pas après le record, ce n'est pas mon but principal, lâche l'Américaine. Mais si mes performances suivent et que les conditions sont parfaites, pourquoi pas! Courir en 10’’54, je ne m’y attendais pas.» Elle sera «chassée» jeudi par Shelly-Ann Fraser-Pryce. «Je me réjouis de voir ce stade plein. Je pense que tout le monde le mérite. Ma course parfaite n'est pas encore arrivée cette saison. J’y travaille encore», sourit la Jamaïcaine.

«Elaine est bien plus proche que moi de battre ce record du monde. À un moment, il semblait inapprochable, enchaîne la 2e de Tokyo. Je sais que Lausanne a une très bonne piste, la dernière fois que je suis venue ici, il y a deux ans, j'ai réussi 10’’74 en descendant de l’avion ou presque!» La Caribéenne redoute toutefois la fraîcheur des Plaines-du Loup, sans que ça ne lui enlève le sourire. «Je viens des Tropiques! J’espère que la météo s’est trompée», lâche-t-elle en ayant appris que 18° étaient annoncés à l’heure de son entrée en piste. Et quand on connaît un peu la Pontaise, ça peut vite descendre de manière spectaculaire…

La technologie est l’amie des athlètes et les nouvelles chaussures qui ont fait couler beaucoup d’encre ne seront pas à négliger, jeudi soir, si les chronomètres s’affolent. «Mais c’est bien que la technologie aide à faire progresser le sport, conte Shelly-Ann Fraser-Pryce. En disant ça, je ne discrédite pas le travail acharné effectué par les athlètes, le temps qui a été consacré par les entraîneurs et les équipes de soutien que les athlètes ont autour d’eux. Les pointes peuvent vous aider à être à votre top, mais ce sont les mois et les années de dévouement qui vous permettent d'obtenir des résultats. Je suis sûr que si je mettais ces chaussures sur mon fils, il ne courrait pas beaucoup plus vite…»

Jusqu’ici, le meeting cher à Jacky Delapierre n’a connu le grand frisson «qu’à» trois reprises, depuis sa création en 1977. Avec Leroy Burrell donc, mais également Yelena Isinbayeva (4m93 à la perche en 2005) et Liu Xiang (12’’88 sur 110 m haies en 2006). «L’ambiance sera incroyable. Tout le monde est un peu fatigué, au terme de cette longue saison. Mais avec autant de monde dans les tribunes, je risque d’oublier la lassitude. Moi je me sens bien et je suis contente d’être là», conclut Femke Bol, une médaillée de bronze des Jeux et qui courra à côté de sa grande amie Lea Sprunger. Aux jambes de parler, désormais.

Le programme d’Athletissima

Principales épreuves

18.00: 400 m hommes

18.40: 400 m haies hommes

19.09: 100 m haies dames

19.25: lancer du poids hommes (Diamond League)

19.25: saut en longueur dames (Diamond League)

19.35: saut à la perche hommes (Diamond League)

19.36: 200 m dames

19.42: 800 m dames

19.54: 400 m hommes

19.55: saut en hauteur dames (Diamond League)

20.03: 400 m dames (Diamond League)

20.15: 800 m hommes (Diamond League)

20.25: lancer du javelot hommes (Diamond League)

20.30: 1500 m dames (Diamond League)

20.40: 110 m haies hommes (Diamond League)

20.45: triple saut dames (Diamond League)

20.50: 3000 m hommes (Diamond League)

21.07: 100 m dames (Diamond League)

21.18: 400 m haies dames (Diamond League)

21.35: 200 m hommes (Diamond League)

21.52: 4 x 100 m dames

Ton opinion

7 commentaires