Actualisé

Forte croissance du bénéfice pour ZFS

Zurich Financial Service (ZFS) a fortement amélioré sa rentabilité lors des six premiers mois de l'année.

Le bénéfice net de l'assureur a bondi de 33% à 2,7 milliards de dollars (3,3 milliards de francs), comblant les attentes des analystes.

Le bénéfice opérationnel s'est inscrit à 3,3 milliards de dollars, progressant de 12% par rapport aux six premiers mois de 2006. Ces résultats sont excellents, s'est félicité James Schiro, patron de ZFS, jeudi devant la presse à Zurich. Ils démontrent la capacité du groupe à accomplir sa stratégie, malgré les pertes engendrées par les catastrophes naturelles.

En raison de la charge de 566 millions de dollars liée à la tempête Kyrill cet hiver et aux inondations en Grande-Bretagne en juin, l'assurance dommage n'a vu son résultat d'exploitation s'améliorer que de 3% à 1,8 milliard. Les primes brutes ont progressé de 3% à 19 milliards. Le rapport entre sinistres et coûts (ratio combiné) s'est détérioré de 2 points de pourcentage à 96,5%.

Marchés européens en hausse

Dans l'assurance dommage, les activités sur les marchés européens lors du semestre ont connu une évolution favorable, notamment en Suisse, en Allemagne et en Espagne, a relevé le chef des finances Dieter Wemmer. La baisse des primes enregistrée aux Etats-Unis a pu être contenue.

Les demandes d'indemnisations liées aux inondations qui ont sévi en juillet en Grande-Bretagne seront plus faibles que celles de juin, a ajouté M. Wemmer. Les premières ne devraient pas coûter plus de 400 millions de dollars. Quant au coût des dernières intempéries en Suisse, il n'a pas encore été évalué.

Dans le secteur de l'assurance vie, le bénéfice a gagné 25% à 721 millions pour des primes brutes augmentant de 2% à 10,4 milliards de dollars. Le résultat des nouvelles affaires a grimpé de 51% à 319 millions. Toutes les régions ont contribué à cette évolution.

Filiale suisse en croissance

La filiale helvétique, Zurich Suisse, a pour sa part dégagé un bénéfice opérationnel en hausse 18,2% à 156 millions de francs dans l'assurance dommages. Le montant des primes brutes s'est inscrit à 1,58 milliard de francs, en hausse de 9,3%. Le ratio combiné a fléchi de 0,9 point de pourcentage à 91,1%.

Dans l'assurance vie, le volume des primes brutes a chuté de 21% à 1,2 milliard de francs, tout comme le bénéfice opérationnel, qui a baissé de 11,3% à 118 millions. Le résultat après impôts des nouvelles affaires a quasiment quadruplé à 23 millions.

Acquisitions en vue

ZFS ne donne jamais de perspectives pour l'exercice en cours. «Nous allons continuer de mener une stratégie de croissance organique et par acquisitions», a annoncé M. Schiro. Les nouveaux projets devront remplir les objectifs, a-t-il ajouté en refusant de commenter les rumeurs sur un rachat en Grande-Bretagne.

ZFS devrait réaliser ses objectifs en matière d'efficience. Cette année, le groupe entend améliorer ses opérations à concurrence de 700 millions de dollars après impôts. Le programme d'économies en place devrait permettre d'économiser près de 2 milliards de 2007 à 2009.

Quant au «subprime» (crédit hypothécaire à risque américain), qui traverse actuellement une grave crise aux Etats-Unis, les engagements du groupe à hauteur de 800 millions de dollars restent peu significatifs, sur un total de 186 milliards, a rassuré M. Wemmer. Ils sont en outre pour la plupart de bonne qualité.

Action résistante

Les analystes se sont dits soulagés que ZFS sorte indemne de la crise du subprime. Ils ont qualifié les résultats de solides bien qu'ils aient bénéficié d'effets uniques.

L'action ZFS a ouvert en recul à la Bourse suisse, mais elle a mieux résister que la moyenne du marché. En début d'après-midi, le titre se reprenait, gagnant 0,31% à 326 francs, dans un SMI cédant 2,17%.

SDA/ATS

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!