Actualisé 04.07.2013 à 13:15

Suisse

Forte hausse des naissances hors mariage

En Suisse, un enfant sur cinq naît désormais de parents non mariés. Ce taux reste toutefois près de deux fois inférieur à la moyenne de l'Union européenne.

Le nombre de naissances hors mariage a pratiquement doublé en Suisse en dix ans pour atteindre 16'600 en 2012. Un enfant sur cinq naît désormais de parents non mariés. Le taux helvétique reste toutefois inférieur de moitié à la moyenne de l'Union européenne.

La proportion de naissances hors mariage en Suisse a franchi pour la première fois la barre des 20% en 2012, pour se fixer à 20,2%. En 2011, la moyenne européenne était de 39,5%, indique jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué.

Avec la progression du nombre de naissances hors mariage, le nombre de reconnaissances d'enfants par le père a également augmenté. En 2012, les autorités ont recensé 16'200 reconnaissances de paternité, contre 15'700 l'année précédente, presque toutes effectuées sur déclaration volontaire du père.

Mères toujours plus âgées

Que ce soit hors mariage ou non, de nombreux bébés sont nés en Suisse l'an dernier. L'Office fédéral de la statistique a compté 82'200 naissances, soit un peu plus de 225 chaque jour et une hausse de 1,7% par rapport à 2011. Le taux de natalité en général a progressé, passant de 1,52 enfant par femme en 2011 à 1,53 en 2012.

Si elles font légèrement plus d'enfants, les femmes suisses deviennent mères toujours plus tard. L'âge moyen des femmes à la naissance de leur premier enfant a grimpé de 28,9 ans en 2011 à 30,4 ans en 2012. L'an dernier, 30% des nouveau-nés avaient une maman de 35 ans ou plus.

L'OFS n'est toutefois pas en mesure de préciser exactement quel pourcentage de ces naissances ont nécessité un coup de pouce de la nature. L'Office a calculé qu'en Suisse, 2% des naissances sont le fruit d'une fécondation in vitro, mais la statistique ne prend pas en compte les démarches effectuées à l'étranger, ni les stimulations ovariennes. L'âge moyen des femmes qui suivent un traitement in vitro en Suisse est de 36 ans, indique-t-il toutefois.

Nombre stable de divorces

En matière démographique, 2012 a connu des hausses dans presque tous les domaines, des naissances aux décès en passant par les mariages et les partenariats enregistrés. En revanche le nombre de divorces reste stable.

L'an dernier, 42«700 couples se sont mariés contre 42«100 un an auparavant ( 1,4%). La part des mariages conclus entre deux célibataires a augmenté de 3,5%, celle des remariages ayant diminué. La part de ces derniers a passé de 32,3% en 2011 à 30,8% en 2012.

Nombreuses ruptures après sept ou vingt ans

Plus de deux mariages sur cinq se soldent par un divorce. Et c'est après sept ans que le plus grand nombre de couples se décident à faire ce pas. Mais une deuxième phase à risque commence après vingt ans, environ un tiers des divorces étant prononcé entre des personnes qui sont mariées depuis 20 ans ou plus.

L'an dernier, un peu moins de 700 couples ont choisi de s'unir par le partenariat enregistré, soit une hausse de 3,4% par rapport à 2011. Les couples de femmes qui ont décidé de se pacser deviennent toujours plus nombreux ( 11,3% en 2011, 8,5% en 2012), alors que les hommes restent plus réservés ( 0,5% en 2012). (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!