Jeux vidéo: «Fortnite» rend les jeunes «grossiers et dépendants»

Actualisé

Jeux vidéo«Fortnite» rend les jeunes «grossiers et dépendants»

Des écoles primaires britanniques tirent la sonnette d'alarme concernant le titre phare d'Epic Games et son influence néfaste sur les plus jeunes.

par
adi

Plusieurs établissements scolaires du Gloucestershire ont envoyé des lettres aux parents pour les avertir des effets malsains de «Fortnite» sur les élèves âgés de 6 ans, selon leurs observations, relatent plusieurs médias britanniques.

Cet avertissement intervient alors que le soft populaire, classé 12 ans et plus, mais joué par de nombreux jeunes utilisateurs, va lancer jeudi la saison sept avec de nouveaux modes de jeu et de nouvelles récompenses.

L'école primaire Widden de Gloucester a déclaré aux parents lors de séances quotidiennes organisées la semaine dernière que les jeunes enfants risquaient de devenir «dépendants».

T'es un bambi, la culture Fortnite

La douce insulte s'est même emparée des cours d'école. Le signe d'un succès hors du commun.

Grossiers

Selon Debbie Innes, directrice adjointe de l'école, les jeunes enfants ont du mal à faire la distinction entre le jeu et la vie réelle. En outre, ils sont exposés à l'agressivité et à la violence des autres joueurs. «Le comportement de plusieurs enfants s'est détérioré après avoir joué à «Fortnite». Ils répètent les grossièretés qu'ils ont entendues en ligne en jouant avec des adultes ou des adolescents.»

Fortnite, l'opportunisme d'Epic Games

L'éditeur du jeu vidéo a montré sa capacité à s'adapter aux tendances du moment pour éclipser le jeu PUBG qui avait popularisé le mode Battle Royale.

«Nous demandons aux parents: «Savez-vous ce que font vos enfants? Sont-ils en sécurité?» C'est quelque chose que nous devons prendre au sérieux. Comme pour toute protection des risques pour les enfants, il nous appartient, à nous et aux parents, de travailler ensemble», a conclu Debbie Innes.

Fortnite, le début de la fin?

Le jeu vidéo à succès a montré ses premiers signes d'essoufflement. Mais il devrait rester la référence du jeu type Battle royale

Hannah Beale, enseignante de quatrième année à l'école primaire Foxmoor de Stroud, a pour sa part déclaré que le jeu entraînait également des brimades chez les élèves. «Les enfants peuvent acheter des costumes pour leurs personnages et cela peut mener à la cyberintimidation s'ils n'ont pas acquis les dernières nouveautés.»

Ton opinion