Fribourg: Fou du volant et du guidon trahi par son téléphone portable

Publié

FribourgFou du volant et du guidon trahi par son téléphone portable

À peine âgé de 20 ans, un conducteur a été condamné pour une impressionnante série d’infractions routières, ainsi que pour usage de stupéfiants et une bagarre.

par
Xavier Fernandez
Le conducteur aimait faire des drifts avec sa BMW (photo d’illustration).

Le conducteur aimait faire des drifts avec sa BMW (photo d’illustration).

Pixabay

Ce soir-là, les policiers fribourgeois ont tiré le gros lot. Le 10 décembre 2021, peu après 20h, ils ont aperçu une BMW qui faisait des drifts sur une route de montagne enneigée, dans les hauts de la station des Paccots. La voiture a fini par percuter un tas de neige au bord de la chaussée. Lors du contrôle, le conducteur âgé de 19 ans au moment des faits avait les pupilles dilatées, trahissant ainsi une consommation de stupéfiants. Un test Drugwipe s’est avéré positif au cannabis.

Soupçonnant le jeune homme d’avoir commis d’autres infractions, les enquêteurs ont par la suite analysé son téléphone portable. Et l’appareil a parlé. La série d’infractions a commencé en 2017, avec la profanation d’une chapelle. Puis, l’été 2019, il a piloté sans casque une Yamaha, tout en transportant deux autres personnes, dont une sur la roue avant de la moto.

Drifts, wheelings et excès de vitesse

S’ensuivent: des drifts le 22 juillet 2021 et le 4 novembre sur une place en gravier et le 30 novembre sur le même col où les policiers l’ont finalement pincé; des wheelings le 30 août, à vélo et avec deux motos, ainsi que le 30 septembre et le 6 novembre 2021; un important excès de vitesse (132 km/h au lieu de 80 km/h), tout en conduisant d’une main et se filmant avec l’autre, aussi en novembre; et plusieurs autres petites infractions routières.

Pour finir, un soir de février 2022, cet amateur de belles mécaniques a maintenu un homme au sol pendant que d’autres personnes le rouaient de coups et il lui a aussi asséné un coup de poing. Le tout, sous les yeux du tenancier de l’auberge devant laquelle l’altercation s’est produite. Pour l’ensemble de son œuvre, il a écopé de 3000 francs d’amende, ainsi que d’une peine de 180 jours-amende à 30 francs, avec sursis.

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boîte mail, l’essentiel des infos de la journée.

Ton opinion