Vésenaz (GE) – Fou du volant flashé mais jamais retrouvé

Publié

Vésenaz (GE)Fou du volant flashé mais jamais retrouvé

Une voiture d’entreprise a pulvérisé une limite de vitesse. La société propriétaire jure n’avoir jamais pu déterminer quel employé était au volant. Elle a reçu une forte amende.

Le chauffard a été flashé par ce radar, à la route de la Capite à Vésenaz, à plus du double de la vitesse autorisée.

Le chauffard a été flashé par ce radar, à la route de la Capite à Vésenaz, à plus du double de la vitesse autorisée.

Google

La voiture fautive a déboulé en plein après-midi à 136 km/h, à Vésenaz (GE), sur un tronçon limité à 60 km/h. Effectué en septembre 2019, pareil excès de vitesse peut valoir à son auteur un retrait de permis d’au moins deux ans, voire de la prison ferme. Mais voilà: l’identité du chauffard reste inconnue. Il conduisait une voiture appartenant à une société d’investissements genevoise. Cette dernière a assuré au Ministère public qu’elle n’était pas parvenue à savoir qui de ses employés se trouvait au volant, ce jour-là. Résultat: la justice n’a pu identifier le chauffard, indique la «Tribune de Genève».

Sensée tenir un registre des utilisateurs de ses véhicules, l’entreprise a été frappée d’une amende de 30’000 francs. Son administrateur jure qu’il n’y a eu aucune tentative de soustraire le fautif à des sanctions ou de couvrir le responsable du dépassement de vitesse.

(dra)

Ton opinion