Actualisé

EbolaFouille des habitations en Sierra Leone

Les autorités de Sierra Leone ont annoncé qu'elles allaient procéder à partir de ce mercredi à la fouille des habitations pour rechercher des malades de la fièvre Ebola, dans le cadre d'une nouvelle opération pour combattre l'épidémie.

1 / 268
29.03.2016 L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé officiellement mardi que l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest ne constituait plus une «urgence de santé publique de portée internationale». Une déclaration faite malgré une résurgence du virus en Guinée.

29.03.2016 L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé officiellement mardi que l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest ne constituait plus une «urgence de santé publique de portée internationale». Une déclaration faite malgré une résurgence du virus en Guinée.

Keystone/Salvatore di Nolfi
15.01 Alors que l'OMS a annoncé hier la fin de l'épidémie en Afrique de l'Ouest, la Sierra Leone a déclaré enquêter sur un décès suspect d'Ebola.

15.01 Alors que l'OMS a annoncé hier la fin de l'épidémie en Afrique de l'Ouest, la Sierra Leone a déclaré enquêter sur un décès suspect d'Ebola.

AP/Youssouf bah
14.01 L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest est officiellement terminée depuis jeudi. L'OMS a annoncé à Genève que le Liberia était désormais exempt du virus, après la Sierra Leone et la Guinée.

14.01 L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest est officiellement terminée depuis jeudi. L'OMS a annoncé à Genève que le Liberia était désormais exempt du virus, après la Sierra Leone et la Guinée.

AFP/David Mcnew

Des centaines de travailleurs de santé ont entamé une campagne de porte-à-porte pour sensibiliser la population à Ebola dans l'ouest de la Sierra Leone, la région la plus touchée du pays.

«Pour l'instant, nous sommes bien accueillis par les populations», a déclaré Terence Smith, chef d'une équipe d'enquête de voisinage déployée dans le village de Regent, surplombant Freetown, la capitale.

«Les gens s'expriment librement et nous disent s'ils ont des malades ou non dans leur entourage», a-t-il affirmé. L'opération est prévue jusqu'au 31 décembre.

La Sierra Leone, la Guinée et le Libéria sont les pays les plus touchés par l'épidémie, qui s'est déclarée en mars dernier. Plus de 18'000 cas ont été confirmés depuis lors, dont près de de 6600 mortels.

Décrue attendue

«Etant donné les efforts que nous avons entrepris, nous devrions assister à une décrue considérable du nombre de cas dans les semaines qui viennent», a affirmé Tom Frieden, directeur du CDC américain, lors d'une visite à Freetown.

Le président sierra-léonais, Ernest Bai Koroma, a déclaré qu'en vertu des nouvelles mesures, les fidèles fêtant Noël devront rentrer chez eux après la messe et que toutes les autres festivités sont annulées. Les festivités sont aussi annulées pour la saint Sylvestre.

Un million de personnes menacées par la faim

L'épidémie a des conséquences sur l'alimentation des populations. Plus d'un million de personnes sont ainsi menacées par la faim dans les trois pays les plus touchés par le virus, qui a gravement perturbé récoltes et réseaux d'approvisionnement, ont affirmé dans un communiqué les agences alimentaires de l'ONU.

Or l'insécurité alimentaire sévit déjà de manière chronique dans les trois Etats, soulignent dans leur texte l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM).

«En ce mois de décembre, selon les estimations, un demi-million de personnes sont en situation d'insécurité alimentaire grave dans les trois pays», écrivent la FAO et le PAM. Ces agences préviennent que ce nombre «pourrait dépasser le million d'ici mars 2015, à moins d'une nette amélioration de l'accès à la nourriture».

Rétablir les systèmes agricoles

Au moment où ces Etats ont besoin d'importer davantage de denrées, ils voient de plus les revenus provenant des produits d'exportation (café, cacao, mines) amputés du fait de l'épidémie.

Outre une intervention alimentaire d'urgence déjà en cours, la FAO et le PAM appellent à «une action urgente pour rétablir les systèmes agricoles dans les trois pays» en fournissant aux populations les plus touchées un accès aux semences et aux technologies permettant de surmonter la pénurie de main-d'oeuvre. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!