Actualisé

Corée du NordFoule pour honorer la mémoire de Kim Jong-Il

La télévision nord-coréenne a diffusé mercredi des images de l'hommage rendu par des dizaines de milliers de Nord-Coréens à Kim Jong-Il.

La Corée du Nord a célébré son ancien dirigeant, mercredi.

La Corée du Nord a célébré son ancien dirigeant, mercredi.

La cérémonie était organisée pour le troisième anniversaire de la mort du dirigeant du régime hermétique. Des rangées d'habitants emmitouflés pour tenter de se prémunir du froid se sont inclinés devant les statues de Kim Jong-Il et de son père, Kim Il-Sung, fondateur de ce qui est considéré comme la seule dynastie communiste de l'Histoire.

Ces statues de plus de 20 mètres de haut ont été érigées sur la colline Mansu à Pyongyang. Elles sont perçues comme le symbole le plus marquant du culte de la personnalité entretenu par le régime.

«En dépit du froid glacial de ce matin de décembre, notre coeur se réchauffe pour lui et notre fidélité se renforce», a dit un commentateur de la télévision publique. Les personnes présentes déposaient des bouquets de fleurs devant la statue de Kim Jong-Il, qui a dirigé le pays pendant dix-sept ans, cédant la place après sa mort en 2011 à son fils Kim Jong-Un.

«Notre père gracieux»

«Nous nous languissons du général, notre père gracieux», a ajouté le commentateur, saluant l'ancien dirigeant pour avoir développé le programme nucléaire du pays. «Mais en la personne du maréchal, nous voyons le général vivre une vie éternelle», a-t-il ajouté en référence au numéro un actuel.

Le journal Rodong Sinmun affichait en une des photos du défunt dirigeant accompagné d'articles à sa gloire. «Tel le soleil, il vivra éternellement», disait le bandeau de une.

Palais du Soleil

Kim Jong-Un devrait vraisemblablement se rendre mercredi au palais du Soleil Kumsusan où reposent les corps embaumés de son père et de son grand-père. Il devrait ensuite participer à un rassemblement de masse à Pyongyang pour honorer sa mémoire. La famille Kim règne sans partage sur la Corée du Nord depuis la fin de la guerre avec le Sud (1950-53). (ats/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!