Actualisé 09.07.2020 à 13:00

Saint-Gall

«Fournir de l’alcool fort à des enfants est irresponsable!»

La présidente de la commission scolaire de Walenstadt (SG) a remis 27 bouteilles d’alcool aux élèves de l’école secondaire ayant terminé leur scolarité obligatoire. Les parents sont scandalisés.

de
ofu
1 / 4
Privé
Privé
Privé

C’est un drôle de cadeau de fin d’étude pour des mineurs âgés entre 14 et 16 ans. Selon des recherches de «Blick», Pascale Dürr, présidente de la commission scolaire de l’école secondaire de Walenstadt (SG), a fourni 27 bouteilles d’alcool aux vingt-un élèves de dernière année ayant obtenu leur diplôme. Parmi les boissons se trouvaient de la tequila, de la vodka, du Jägermeister ou encore divers alcopops. Sans grande surprise, la fête de fin d’année, qui s’est déroulée dans une cabane située dans la région de Flumserberg, a viré à la beuverie, écrit le journal alémanique.

Oliver Zerres, dont la fille de 15 ans a participé aux festivités, est scandalisé: «La présidente de la commission scolaire a fourni des bouteilles d’alcool fort aux mineurs. Sa propre fille en faisait partie!» Selon sa fille, la soirée a bien commencé. Mais rapidement, elle a tourné au vinaigre: plusieurs jeunes étaient totalement à l’ouest tandis que d’autres vomissaient. «C’était trop pour ma fille. Elle nous a appelés pour qu’on vienne la chercher.» Oliver Zerres se doutait bien que les jeunes allaient boire de l’alcool pour fêter la fin de leur scolarité obligatoire, mais il pensait plutôt à du vin ou de la bière et non pas à de la vodka et de la tequila.

Lettre aux parents

Ce qui énerve le plus ce père de famille saint-gallois c’est que la beuverie a été en quelque sorte financée par les parents d’élèves. «On nous a demandé 63 francs par enfant pour la fête et la nuitée dans la cabane. La location du lieu et le petit-déjeuner coûtent environ 700 francs. Le reste a servi pour acheter les bouteilles.» La présidente de la commission scolaire le lui aurait même avoué: «Elle m’a dit que l’argent n’avait pas totalement suffi à couvrir les frais et qu’elle a en avait mis un peu de sa propre poche.»

Oliver Zerres a envoyé une lettre aux autres parents d’élèves pour les informer de la situation. Il envisage d’engager des poursuites pénales contre la présidente de la commission scolaire. «Fournir de l’alcool fort à des enfants est irresponsable!»

Contactée par «20 Minuten», Pascale Dürr avoue avoir fourni l’alcool aux jeunes. Elle explique avoir acheté les bouteilles pour l’anniversaire d’un ami à elle. «Ma fille et plusieurs de ses camarades m’ont demandé si je pouvais leur en laisser quelques-unes. Je le leur ai autorisé. Maintenant, je le regrette profondément.»

Fête par organisée par l’école

La présidente de la commission scolaire tient cependant à préciser que la fête n’a ni été organisée par l’école ni par elle. Elle ajoute qu’elle n’a à aucun moment été désignée pour surveiller les jeunes lors de la soirée. Elle se serait contentée de louer la cabane pour le compte des élèves. La propriétaire des lieux lui aurait par ailleurs assuré que la cabane a été rendue nettoyée et en bon état.

Le Ministère public enquête

La justice saint-galloise s’est entre-temps saisie de l’affaire. Le Ministère public saint-gallois confirme qu’il a ouvert en enquête pour connaître les circonstances exactes de cette fête de fin d’étude. Aucune plainte n’a pour l’heure été déposée. Il s’agira notamment de déterminer si l’article 136 du Code pénal a été violé ou non. Selon celui-ci, «quiconque aura remis à un enfant de moins de seize ans ou aura mis à sa disposition des boissons alcooliques ou d’autres substances dans des quantités pouvant mettre en danger sa santé sera puni d’une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!