Hausse des prix de l’énergie – Fournisseurs d'électricité européens étranglés par les prix garantis 
Publié

Hausse des prix de l’énergie Fournisseurs d'électricité européens étranglés par les prix garantis

La faillite d'un fournisseur d'énergie basé à Hambourg fragilise le secteur en Allemagne, après des dépôts de bilan similaires au Royaume-Uni. En cause: des prix fixes impossibles à tenir.

Des compagnies ne peuvent pas contractuellement répercuter la hausse des prix de l’énergie sur leurs clients. 

Des compagnies ne peuvent pas contractuellement répercuter la hausse des prix de l’énergie sur leurs clients.

AFP via Getty Images

L’envolée des prix du gaz et de l’électricité fragilise le marché des fournisseurs d’énergie en Allemagne où le dépôt de bilan d’une société du nord du pays, annoncée mardi, pourrait être suivie de nombreuses autres. En lien avec cette flambée des prix, «le risque d’insolvabilité augmente dans le secteur de l’énergie, surtout pour les petits fournisseurs en Grande-Bretagne et en Allemagne», explique le cabinet Euler Hermes dans une étude.

Le problème des prix garantis

Le problème de ces fournisseurs: des prix fixes garantis sur la durée du contrat et l’impossibilité de répercuter sur les clients la hausse sur les marchés de gros. S’ils n’ont pas assez assuré leurs livraisons sur les marchés mondiaux, ils doivent revendre à perte quand les prix flambent. Basé à Hambourg, le fournisseur d’électricité et de gaz Smiling Green Energy, qui compte 1500 clients, a été placé mardi en redressement judiciaire, rapporte le magazine «Wirtschaftswoche». La semaine passée, la société OTIMA Energie, installée près de Berlin, a annoncé l’arrêt de ses services en raison de la poussée «massive» des prix. Au Royaume-Uni, au moins douze entreprises avec près de 2 millions de clients sont devenues insolvables depuis début août, selon un décompte de l’agence Bloomberg.

Libéralisation en cause

«Le marché allemand ressemble à celui du Royaume-Uni en raison de la décision de libéraliser le secteur de l’énergie pour donner plus de choix aux clients et pour casser des monopoles», explique Euler Hermes. «Tout le secteur est sous tension, et le cas (de Smiling Green Energy) n’est potentiellement que le début d’une série de cessations de paiement», note Tobias Brinkmann, administrateur judiciaire de l’entreprise, dans «Wirtschaftswoche».

Contrats résiliés

Des entreprises allemandes ont annoncé qu’elles ne prenaient plus de nouveaux clients pour l’instant. D’autres comme la société RheinEnergie, basée à Cologne, ont résilié sans préavis les contrats de plusieurs centaines de clients, s’attirant les critiques des associations de consommateurs. En France, E. Leclerc Energies arrêtera de fournir de l’électricité à ses clients n’ayant pas changé de fournisseur le 31 octobre faute de pouvoir lancer sa nouvelle offre en raison de la hausse des prix.

(AFP)

Ton opinion

5 commentaires