Loi sur le travail: Fox Town au Tessin fermera le dimanche
Actualisé

Loi sur le travailFox Town au Tessin fermera le dimanche

Le Département tessinois de l'économie a mis fin au consensus qui a permis au centre Fox Town de Mendrisio de rester ouvert sept jours sur sept, durant 16 ans.

L'ouverture 7 jours sur 7 de Fox Town, c'est fini.

L'ouverture 7 jours sur 7 de Fox Town, c'est fini.

Il aura fallu la plainte d'un privé au Ministère public tessinois contre le travail dominical au sein de l'outlet «Fox Town», à Mendrisio, pour que le Département cantonal des finances et de l'économie (DFE) se décide à intervenir.

Indépendamment de la dénonciation faite à la magistrature qui a ouvert une enquête, l'intervention des syndicats a aussi précipité les choses. Notamment après l'ouverture, en avril dernier, d'un nouveau centre commercial à Chiasso. Celui-ci a demandé au canton de pouvoir bénéficier de la même dérogation accordée au Fox Town pour le dimanche.

«Dès lors, il aurait été ardu de ne pas appliquer le règlement cantonal au nouveau centre de Chiasso, vu qu'il répondait aussi aux conditions autorisant l'ouverture dominicale», a expliqué mardi Laura Sadis, directrice du DFE, lors d'une conférence de presse à Bellinzone.

Intervention des syndicats

La réaction des syndicats a mis fin au «consensus politique» en vigueur depuis l'ouverture du Fox Town. Estimant que le cas du centre de Mendrisio devait représenter une «exception», ceux-ci se sont opposés à l'autorisation accordée pour le nouveau centre commercial, demandant à l'Office de l'inspectorat du travail d'intervenir afin que le centre en question respecte la loi fédérale sur le travail.

«Nous nous sommes donc trouvés confrontés à une situation paradoxale», a précisé la directrice du DFE. «Après les contrôles entrepris dès le mois de mai, il ne nous est resté qu'une seule solution, celle d'appliquer la loi fédérale.»

Le 8 septembre, l'Inspectorat cantonal du travail a signifié aux intéressés qu'ils sont tenus à respecter les directives fédérales. Le délai imparti pour se mettre en règle échoit le 1er octobre. Passé cette date, «des contrôles seront effectués et les contrevenants seront dénoncés», a indiqué Stefano Rizzi, directeur de la Division de l'économie.

Réactions virulentes

La fermeture dominicale du Fox Town entraînera des licenciements et une perte économique non négligeable. Chaque dimanche en effet, des autocars entiers arrivent à Mendrisio en provenance de plusieurs villes de Lombardie. La clientèle italienne est importante pour l'outlet qui se trouve à une dizaine de kilomètres de la frontière.

Les réactions à la décidion des autorités ne se sont pas fait attendre. Dans un communiqué, Giuseppe Sergi et Matteo Pronzini, syndicalistes et membres du Mouvement pour le socialisme (Mps) ont déploré «le total manque de réalité politique et sociale» de Laura Sadis, dont ils demandent la démission. Ils rappellent que le Fox Town avait obtenu une autorisation cantonale pour l'ouverture dominicale et «qu'il aurait dû rester une exception.»

Pour Giuliano Bignasca, président de la Lega des Tessinois, «la décision du DFE est un cadeau pour les commerçants d'outre-frontière qui se moquent de nous» indique-t-il dans un communiqué. «Cette décision» ajoute-t-il, «est absolument scandaleuse et démontre un mépris total de l'économie cantonale.» Le groupe de Silvio Tarchini, propriétaire du centre, a annoncé une conférence de presse pour mercredi. (ats)

Ton opinion