Présidentielle française: Français de Genève très concernés par l'élection
Actualisé

Présidentielle françaiseFrançais de Genève très concernés par l'élection

Les bureaux de votes genevois ont été assaillis ce dimanche par les électeurs français, intéressés par ce qu'il se passe de l'autre côté de la frontière.

par
Julien Culet
1 / 6
La caserne des Vernets est l'un des six centres de vote genevois.

La caserne des Vernets est l'un des six centres de vote genevois.

Keystone/Martial Trezzini
Keystone/Martial Trezzini
Keystone/Martial Trezzini

«Mais elle va jusqu'où cette file?» Certains sont apparus décontenancés à l'heure d'aller voter, ce dimanche, à la caserne des Vernets, l'un des six bureaux de vote mis en place pour les quelques 50'000 Français de Genève. A midi, il y avait foule jusque dans la rue. Mais l'attente était au final assez modérée, pour des électeurs souvent venus voter en famille.

Tous se disaient très concernés par la présidentielle, même s'ils ne vivent plus en France ou n'y ont jamais vécu. Aude est dans ce second cas. Elle est née en Suisse et a la double nationalité. «On vit juste à côté de la frontière. Ce qui s'y passe nous touche, rapporte la jeune femme. Je tenais à faire mon devoir de citoyenne même si ce n'était pas simple de choisir.» En Suisse depuis 9 ans, Michael vote car, comme beaucoup d'autres, il a sa famille en France: «Je veux que les choses changent, qu'elles aillent dans le bon sens».

A la recherche de l'«homme providentiel»

Pour certains, il y a une question d'image. Le scrutin présidentiel est l'occasion d'élire celui qui va représenter la France dans le monde durant le prochain quinquennat. «Quand on est à l'étranger et qu'on parle de la France dans l'actualité, on nous demande des comptes», témoigne Geoffrey, qui vit à Genève depuis 3 ans. «C'est le seul vote français auquel je participe. Plus que les autres, il a une vraie influence à l'international», indique Rémy.

Paul va dans le même sens. «S'il y a bien une élection à laquelle il faut participer, c'est celle-là. En France, on a davantage le culte de l'homme providentiel qu'en Suisse», explique celui qui vient de quitter l'Hexagone. Cela lui a permis de voir la campagne avec plus de distance. «J'ai pu prendre du recul et vraiment me pencher sur les programmes plutôt que d'être happé par l'actualité», estime-t-il.

Reportage (crédit: ats-vidéo):

Le vote des Français de Suisse

En ce jour d'élection présidentielle, la caserne des Vernets à Genève est devenue pour une journée le plus grand centre de vote pour les Français de Suisse. Consul général de France, Olivier Mauvisseau explique que le consulat français prépare l'échéance depuis presque une année.

Ton opinion