Actualisé 12.03.2007 à 21:17

Français de Suisse victimes d'une arnaque à l'assurance

GENEVE – Une assurance sociale bidon vise à usurper l'identité des Français de Suisse: enquête au consulat.

Ils se sont fait avoir, comme plusieurs familles françaises de Suisse romande. Des Genevois ont reçu par courrier de faux documents de l'Office des assurances sociales et de la caisse d'allocations familiales française. Ces documents proposaient de formuler une demande d'allocation de compensation. «Nous avons été intéressés par l'offre, car nous allons avoir un bébé, raconte Julie*, la mère. J'ai commencé à rassembler les nombreux papiers réclamés.» Dans le formulaire à remplir, il était demandé de fournir les photocopies du passeport, de l'acte de naissance, de la carte AVS, des trois derniers salaires, de la dernière carte de sécurité sociale française, du relevé bancaire, mais aussi du permis de conduire. Le tout accompagné de photos passeport. «J'ai trouvé bizarre qu'il demande le permis de conduire pour une demande d'allocation de compensation», s'étonne Jean*, le père. A la fin du document, il était même indiqué que tous ces papiers étaient réclamés pour éviter les fraudes! La famille n'avait pas encore renvoyé le formulaire lorsque Jean a consulté le site Internet du consulat de France, pour une toute autre raison, et est tombé sur la mise en garde. «Je l'ai contacté, et on m'a confirmé qu'il s'agissait bien de faux documents», explique Jean. A l'ambassade de France à Berne, on confirme l'information. «Depuis une semaine, nous avons reçu une dizaine de plaintes de résidents français. Une mise en garde a immédiatement été publiée sur le site du consulat général de France.» L'usurpation d'identité semble être au centre de cette escroquerie. Une enquête est en cours.

Sabrine Gilliéron

* Prénoms d'emprunt

En cas de doute, contactez le Bureau des affaires sociales du consulat, tél. 022 319 00 02.

En cas de doute, contactez le Bureau des affaires sociales du consulat, tél. 022 319 00 02.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!