Bâle: Français obligatoire sur une des lignes de tram
Publié

BâleFrançais obligatoire sur une des lignes de tram

Dès 2017, les chauffeurs employés sur le parcours menant à Saint-Louis, en France voisine, devront maîtriser la langue de Molière.

La prolongation de la ligne numéro 3 sur le sol français avait été lancée officiellement en novembre dernier.

La prolongation de la ligne numéro 3 sur le sol français avait été lancée officiellement en novembre dernier.

photo: Keystone

La compagnie des transports publics bâlois (BVB) imposera, dès l'an prochain, une nouvelle règle à certains de ses employés. Elle entend ainsi remplir une des conditions qui avaient été formulées par la France pour autoriser le prolongement d'une ligne de tram sur son sol.

Ainsi, les chauffeurs de tram bâlois qui seront en service sur la ligne 3, celle qui mènera dès 2017 jusqu'à la gare de Saint-Louis, en France voisine, devront parler français. Les conducteurs devront être capables de mener «une conversation simple en français», précise vendredi à l'ats un porte-parole des BVB. Ce dernier confirmait ainsi une information révélée par la radio alémanique SRF.

Les usagers de la ligne 3 devront pouvoir obtenir des renseignements simples en français. Cette règle vaudra aussi pour les annonces liées à la sécurité, faites dans les trams sur cette ligne. Les BVB vont former le personnel concerné en conséquence.

Boutons d'urgence traduits

Autre condition posée par les autorités françaises, les boutons d'appel au secours, situés près des portes des trams, devront aussi être indiqués en français. Les rames devront en outre disposer de signaux de freinage à l'arrière, comme c'est le cas sur la ligne 8 à destination de l'Allemagne voisine. Les trams de nouvelle génération qui seront affectés à la ligne 3 remplissent ces conditions.

Sur les 3,1 kilomètres de prolongement de la ligne, 2,6 kilomètres se trouvent sur sol français. Dès la fin 2017, le parcours des trams numéro 3 s'achèvera à la gare SNCF de Saint-Louis. Les coûts de l'ensemble du projet atteignent 91,3 millions de francs. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion