France/Euthanasie: médecin condamnée, infirmière acquittée
Actualisé

France/Euthanasie: médecin condamnée, infirmière acquittée

Perigueux - Une femme médecin a été condamnée jeudi en France à un an de prison avec sursis pour «empoisonnement» pour avoir aidé à mourir une malade agonisante en 2003.

La cour d'assises de Dordogne a acquitté une infirmière dans le cadre de la même affaire.

La peine contre la doctoresse ne sera pas inscrite à son casier judiciaire, ce qui lui permet de continuer d'exercer, a précisé la cour. Il s'agit de la peine minimale prévue par le code pénal pour de tels faits.

Après deux heures de délibération, les juges et les jurés n'ont pas totalement suivi l'avocat général, qui demandait des peines de principe de deux ans de prison avec sursis contre le médecin et d'un an de prison avec sursis contre l'infirmière.

Le ministère public souhaitait des peines symboliques pour que soit rappelé le principe de droit qui interdit à un médecin de donner la mort. La défense avait plaidé l'acquittement en demandant aux jurés de mettre fin à «l'hypocrisie» entourant selon elle ce débat de société.

Les deux femmes comparaissaient devant la cour d'assises respectivement pour «empoisonnement» et «complicité d'empoisonnement», la première pour avoir administré et la seconde pour avoir prescrit à l'été 2003 une injection létale à une femme qui, atteinte à 65 ans d'un cancer du pancréas en phase terminale, était tombée dans le coma.

C'est l'hôpital qui avait saisi la justice. Le fils de la femme décédée s'était déclaré «dégoûté et triste» que ce médecin et cette infirmière soient traitées «comme des criminelles».

(ats)

Ton opinion