Tournoi des VI Nations: France-Irlande reporté pour cause de gel
Actualisé

Tournoi des VI NationsFrance-Irlande reporté pour cause de gel

La pelouse du Stade de France étant impraticable à cause gel, le match entre les deux nations a été reporté au week-end prochain. De son côté, l'Angleterre a souffert pour s'imposer en Italie.

Le match France-Irlande, prévu samedi à 20h00 GMT au Stade de France pour le compte de la 2e journée du Tournoi des six nations, a été reporté quelques minutes avant le coup d'envoi pour cause de terrain gelé, a annoncé l'arbitre Dave Pearson aux joueurs du XV de France, selon des images retransmises par France Télévision.

L'Angleterre souffre mais bat l'Italie

L'Angleterre a signé un second succès à l'extérieur en battant l'Italie (19-15), mais a souffert pour s'imposer face aux hommes de Jacques Brunel, qui ont marqué deux essais et menaient à la pause 12 à 6, lors de la 2e journée du Tournoi des six nations, samedi au stade Olympique de Rome.

Après un succès déjà difficile en Ecosse (13-6), l'Angleterre a évité les pièges d'un calendrier qui lui imposait deux déplacements. Le XV de Rose reste en tête du classement, en attendant France-Irlande samedi soir (20h00 GMT) et Galles - Ecosse dimanche (14h00 GMT)

L'Italie et son jeu offensif prôné par Brunel a entrevu l'exploit, en marquant coup sur coup deux essais juste avant la mi-temps (38, 40 2) par ses jeunes pousses, l'ailier Giovanbattista Venditti (21 ans, 2 sélections) et le centre Tommaso Benvenuti (21 ans, 14 sélections), exploitant des erreurs anglaises, notamment de l'arrière Ben Foden.

Mais l'Italie a été trahie par son l'inefficacité de ses buteurs (1/6 entre Kristopher Burton et Tobias Botes), pendant que le centre anglais Owen Farrell passait toutes ses tentatives (14 points).

Le XV de la Rose a vite comblé son retard par un essai de l'ouvreur Charlie Hodgson (49), après avoir contré un dégagement de l'arrière italien Andrea Masi (13-15), puis la fatigue et le pied de Farrell sont venus à bout des Italiens.

Ces derniers ont certes échoué à battre l'Angleterre pour la première fois de leur histoire, un an après leur victoire à domicile contre la France (22-21), mais ils ont réussi leur opération séduction devant près de 70'000 spectateurs venus au stade Olympique malgré la neige.

(afp)

Ton opinion