Hymne national sifflé: «France-Tunisie aurait dû être annulé»
Actualisé

Hymne national sifflé«France-Tunisie aurait dû être annulé»

François Fillon aurait souhaité que le match France-Tunisie de mardi soir soit annulé après les sifflets qui ont accueilli «La Marseillaise».

«Il faut interrompre les matchs quand les hymnes nationaux quels qu'ils soient sont sifflés. C'est un manque de considération, de respect pour toute une nation. On ne peut pas laisser passer un incident comme celui-là sans chercher des solutions», a déclaré le Premier ministre mercredi matin sur RTL. «Ceux qui veulent siffler un hymne national doivent être privés du match auquel ils sont venus assister».

L'hôte de Matignon a regretté que la Fédération française de football n'ait pas pris la décision d'arrêter la rencontre. «C'est insultant pour la France, pour les joueurs de l'équipe de France. Ce n'est pas tolérable», a-t-il dit.

«Il faut toujours jouer»

Le vice-président de la Fédération française de football Noël Le Graet a réagi également sur RTL en estimant que «c'est toujours une erreur de ne pas jouer»: «il faut toujours jouer. Ne pas jouer ce genre de match est une erreur», a-t-il dit en trouvant «désolant» les sifflets entendues pendant l'hymne tricolore. «Il y a eu des joueurs qui sont entrés côte à côte avec le souhait que la 'Marseillaise' ne serait pas sifflée mais rassembler les hommes c'est toujours plus fort que les sifflets», a souligné Noël Le Graet.

Tolérance

De son côté, le ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale Brice Hortefeux a qualifié sur RFI cet évènement d'»acte stupide et commis par des imbéciles». «Cela gâche la joie du sport et cela pose aussi la question très forte de l'enseignement des valeurs de la République», a-t-il estimé, parmi lesquelles «la tolérance, le respect de l'autre, et le respect des symboles de ce qui fait notre entité nationale».

Le ministre s'est rangé à l'avis du Premier ministre: «Face à de telles attitudes, la meilleure réaction aurait été sans doute de suspendre le match», a-t-il déclaré.

Des sifflets ont accompagné «La Marseillaise», interprétée par la chanteuse franco-tunisienne Lââm, avant le coup d'envoi du match France-Tunisie mardi soir au Stade de France à Saint-Denis. «La Marseillaise» avait déjà été sifflée lors des rencontres amicales France-Algérie en octobre 2001 et France-Maroc en novembre 2007

Vidéo: Lââm chante, le public siffle

(ap)

Ton opinion