Affaire de proxénétisme: Franck Ribéry se fait siffler ballon au pied
Actualisé

Affaire de proxénétismeFranck Ribéry se fait siffler ballon au pied

En pleine tourmente, le joueur français Franck Ribéry a essuyé des sifflets lors de la 32e journée du Championnat d'Allemagne.

L'international français du Bayern Munich Franck Ribéry a mesuré samedi à Mönchengladbach, lors de la 32e journée du Championnat d'Allemagne, l'impact de son implication dans une affaire de proxénétisme: les supporteurs de «Gladbach» l'ont copieusement sifflé dès qu'il avait le ballon.

C'est la semaine la plus noire de la carrière de Franck Ribéry: il y a d'abord eu le déballage sur ses frasques avec une prostituée, puis son exclusion en demi-finale aller de la Ligue des champions contre Lyon (1-0) mercredi.

Elle aurait pu être encore pire si Miroslav Klose n'avait pas égalisé samedi contre Mönchengladbach et offert un point à son équipe qui reste leader de la Bundesliga grâce à sa différence de buts devant Schalke 04.

Pendant 90 minutes, Ribéry a bénéficié d'un traitement de faveur des supporteurs locaux qui l'ont conspué et lui ont lancé des noms d'oiseau à chaque fois qu'il touchait le ballon.

Comme son équipe, le Français, assuré du soutien de son entraîneur Louis van Gaal, a plus semblé perturbé par l'enchaînement des matches et la fatigue que par cet accueil houleux.

Dans une première période dominée territorialement par un Bayern maladroit, il est l'un des rares Bavarois à avoir inquiété Logan Bailly avec une frappe sèche de 25 m captée en deux temps par le gardien belge. En seconde période, «Kaiser Franck» a permuté à plusieurs reprises avec Arjen Robben, sans vraiment affoler la défense de «Gladbach».

Ribéry, suspendu automatiquement pour la demi-finale retour, est maintenant réduit au rôle de spectateur pendant que ses coéquipiers vont préparer leur déplacement à Lyon mardi.

Le lendemain, il saura si cette saison 2009-10 qu'il avait qualifiée avant les événements de cette semaine de «plus difficile de (sa) carrière», peut lui réserver une belle surprise.

L'UEFA décidera en effet de la durée de sa suspension et pourrait le priver de finale de Ligue des champions en cas de qualification du Bayern. Les dirigeants bavarois espérent que l'UEFA fera preuve de clémence pour ce carton rouge qu'ils jugent sévère. (afp)

Ton opinion