François Bayrou a «en tête» les personnalités-clés de son gouvernement
Actualisé

François Bayrou a «en tête» les personnalités-clés de son gouvernement

PARIS - Le candidat de l'UDF François Bayrou assure vendredi dans «20 Minutes» avoir «en tête» les noms des cinq personnalités «clés» du gouvernement qu'il formerait s'il était élu président.

«Si vous saviez le nombre de messages que je reçois de gens disant «naturellement si tu arrives à remporter la présidentielle, j'en serai». Seulement ils ne peuvent pas se prononcer publiquement parce que les appareils verrouillent méchamment», explique-t-il.

«Mais, entre les deux tours, ce sera le moment de vérité», avance le candidat de l'UDF, qui ne donnera pas le nom de son Premier ministre à ce moment-là. «On élit le président de la République, on n'élit pas le gouvernement ou les ministres».

Pour le président de l'UDF, «nous sommes dans une société en crise exceptionnelle (...) Cela exige une réponse exceptionnelle et cette réponse est de l'ordre de l'union nationale». «En tout cas, autour d'objectifs de redressement du pays, concernant la dette, l'emploi, l'Europe et l'environnement», précise-t-il.

S'il arrive à l'Elysée, François Bayrou estime que «les trois premiers mois doivent constituer le cadre du changement dans lequel la société sera engagée». Selon lui, «il faut conduire les réformes avec les Français et non pas contre eux, en prenant le temps nécessaire».

Et «premièrement, il y a un gros coup de booster à donner sur l'emploi, car il n'y a pas de politique sociale ni de politique pour les jeunes sans emploi», déplore-t-il.

Interrogé sur sa stratégie d'entre deux tours s'il est présent, le député des Pyrénées souligne qu'»il n'adaptera en aucune manière» son discours. «Je ne changerai pas de vision».

«Avec Nicolas Sarkozy, j'ai depuis longtemps une confrontation de projets, avec Ségolène Royal, je dois vous dire franchement que je ne sais pas quel est le projet», lance-t-il. «Je suis là pour proposer aux Français de dépasser les vieux clivages, eux sont là pour les protéger».

(ap)

Ton opinion