Figure du sport mondial – François Carrard n’est plus
Publié

Figure du sport mondialFrançois Carrard n’est plus

L'ancien directeur général du Comité international olympique est décédé à l'âge de 83 ans. Ce Lausannois a été une grande figure du sport mondial de ces dernières décennies.

par
Sport-Center
Le Lausannois, à son «époque FIFA».

Le Lausannois, à son «époque FIFA».

AFP

La nouvelle a été annoncée par l'Association internationale de la presse sportive, dont François Carrard était membre de la commission d'éthique. L'homme de loi, qui avait passé 14 ans, jusqu'en 2003, aux commandes du CIO, n'est plus. «Les mots ne suffiront pas pour se souvenir de tout ce qu'il a fait. Nous devrons le faire avec des faits, car il continuera à être l'un des nôtres pour toujours», a écrit Gianni Merlo, le président de l'AIPS.

A la suite de sa carrière «olympique», débutée comme «simple» conseiller juridique en 1979 pour se finir au sommet ou presque, le Vaudois avait mené la task-force qui avait participé à la réforme de la FIFA en 2015, après les scandales de corruption qui avaient mis à mal l'institution zurichoise. Il avait ensuite intégré le comité de réforme l'année suivante. Nombreuses de ses recommandations avaient aidé à transformer la Fédération internationale.

«De pseudo-ligues professionnelles seraient créées et ce serait le royaume des combines.»

François Carrard, visionnaire.

«Même si vous liquidez tout, les gens continueront à jouer au football. Ils ne vont pas s’arrêter parce que le bâtiment de Zurich est vendu aux enchères. Le football va continuer à vivre, mais il va tomber totalement dans les mains des mafias. Ça, je vous le certifie et c’est effrayant. Le risque, à ce moment-là, ce sera le parieur philippin, kosovar, ou autres. De pseudo-ligues professionnelles seraient créées et ce serait le royaume des combines. J’en suis absolument certain: si la FIFA disparaît, le football est mort», disait-il au «Matin» à l’époque, en bon visionnaire qu’il a toujours été.

François Carrard avait également amené toute son expertise professionnelle aux Fédérations de boxe, de gymnastique et de natation notamment. Il avait été aussi une figure importante dans l'organisation de l'Agence mondiale anti-dopage.

Cette figure incontournable du sport mondial était né à Lausanne, où il avait passé son baccalauréat et son doctorat en droit. Il avait aussi voyagé en Californie et en Suède pour ses études, dans les années 60. Après avoir passé l'examen du barreau, il avait ouvert sa propre étude, spécialisé dans le droit des sociétés, bancaire, des marchés financiers, le droit du sport et des médias, notamment auprès du Tribunal arbitral du sport. Il avait aussi fait partie du conseil d'administration du Montreux Jazz Festival.

Ton opinion