Actualisé

Cyclisme - DopageFrank Schleck connaîtra bientôt sa sanction

Comme le prévoit la réglementation en matière de dopage, le cas de dopage supposé du coureur luxembourgeois a été transmis au conseil de discipline ce mardi.

C'est au conseil de discipline de l'agence antidopage luxembourgeoise de déterminer si Frank Schleck a bel et bien triché lors du Tour de France 2012. (photo: AFP)

C'est au conseil de discipline de l'agence antidopage luxembourgeoise de déterminer si Frank Schleck a bel et bien triché lors du Tour de France 2012. (photo: AFP)

Déterminer la sanction à l'encontre de Frank Schleck pour avoir été contrôlé avec du Xipamide dans ses échantillons sanguins - un diurétique banni par l'Union cycliste internationale pour les coureurs cyclistes - lors du Tour de France 2012. Voici tout l'enjeu de la procédure engagée par la Fédération du sport cycliste luxembourgeois, à l'encontre de l'aîné des frères Schleck.

Officiellement transmis à l'agence antidopage luxembourgeoise (ALAD) à la suite de la procédure engagée par la fédération cycliste luxembourgeoise, l'ALAD a «fait le constat définitif de violation présumée d'une règle antidopage». Résultat: le Conseil de discipline contre le dopage, chargé de définir la sanction, a été officiellement saisi et devrait livrer ses conclusions dans les semaines à venir.

De son côté, Frank Schleck, dès le mois de juillet, avait assuré mener son enquête de son côté afin de «chercher par quel moyen la substance interdite a pu entrer dans mon organisme». Et le coureur d'affirmer «analyser, minute par minute, tout ce que j'ai pu faire, manger ou boire, les jours précédents ainsi que le jour-même du contrôle du 14 juillet 2012».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!