Lausanne: Frappé, insulté et dépouillé par des faux policiers
Publié

LausanneFrappé, insulté et dépouillé par des faux policiers

Un homme a été agressé dans un passage souterrain. Les trois cogneurs se faisaient passer pour des agents. Ils ont été condamnés.

par
Christian Humbert

Le 2 décembre dernier, peu après 21h, Alexandre* empruntait le souterrain qui passe sous la place Chauderon, lorsque trois hommes d'une vingtaine d'années lui ont bondi dessus. «Police, police», hurlaient-ils. Ils l'ont plaqué contre un mur avant de le passer à tabac. La victime de 27 ans a ensuite été jetée au sol. Fouillé sans ménagement, Alexandre a réagi en se débattant. Les trois faux policiers l'ont alors de nouveau frappé à tour de rôle, notamment à la tête, et l'ont insulté, le traitant de «fils de pute». Un déferlement de violence pour un butin des plus maigres: la victime n'avait que 5 fr. 95 en poche. Les cogneurs les ont piqués, de même que son portable, avant de prendre la fuite.

Mais le passage souterrain est équipé d'un système de vidéosurveillance et la scène a été filmée. Les images ont permis d'arrêter deux des trois agresseurs. Il s'agit de requérants d'asile syriens hébergés par l'Etablissement vaudois d'accueil des migrants (EVAM). L'un d'eux avait déjà été condamné en août 2015 à Vevey (VD).

L'enquête a fait ressortir que les délinquants n'ont «pas pris conscience de leurs actes et les ont partiellement niés malgré les images». Ils ont passé neuf jours en zone carcérale et une ordonnance pénale vient de les condamner à une peine de 180 jours de prison ferme. A cela s'ajoutent 2500 fr. de frais de justice. Le troisième agresseur, lui, n'a pas pu être interpellé.

*Prénom d'emprunt

Ton opinion