Actualisé

Etats-UnisFrappé par un joueur, un arbitre de foot décède

Un arbitre de football est décédé ce week-end à Salt Lake City après une semaine de coma. Mécontent de recevoir un carton jaune, un joueur de 17 ans l'avait frappé au visage.

par
Loïc Pialat
Los Angeles
Un mémorial en l'honneur de Ricardo Portillo a été érigé.

Un mémorial en l'honneur de Ricardo Portillo a été érigé.

Il n'a fallu qu'un seul coup de poing pour lui ôter la vie. Ricardo Portillo avait 46 ans. Il était arbitre de football amateur près de Salt Lake City à l'ouest des Etats-Unis. Il est décédé samedi soir après une semaine de coma provoqué par un coup reçu lors d'un match. Son agresseur présumé n'a que 17 ans. Mineur, son nom n'a pas été communiqué, selon CNN.

Gardien de but, il n'a pas supporté que Ricardo Portillo le sanctionne d'un carton jaune pour avoir poussé un adversaire. Selon des témoins, alors que l'arbitre écrivait dans son carnet, l'adolescent, plus lourd que la victime, l'a frappé au visage. Portillo a d'abord semblé aller bien puis s'est senti nauséeux et a demandé à s'asseoir. Quand il a vomi du sang, ses amis ont appelé la police. Il était conscient jusqu'à son arrivée à l'hôpital.

Johana Portillo a expliqué que son père avait déjà fait face à de la violence sur un terrain. En huit ans de carrière, il s'est fait casser la jambe et des côtes. Ses trois filles l'ont supplié d'arrêter. «Mais c'était sa passion. On ne pouvait pas lui dire non », a raconté la jeune femme.

L'adolescent, qui n'aurait pas d'antécédents, est en détention. En larmes lors d'une veillée organisée hier soir en hommage à son père, Johana a suggéré qu'il soit jugé comme un adulte: «s'il est assez vieux pour faire ce qu'il a fait alors il est assez vieux pour en assumer la responsabilité».

Le président de la Liga continental de futbol, un championnat ouvert principalement aux hispaniques de 5 à 17 ans, a exclu l'équipe du jeune homme. Il a également annoncé engager des vigiles pour les prochaines rencontres.

C'est la deuxième fois en quelques mois qu'un arbitre décède, victime de la colère d'un joueur. En décembre dernier, un cas similaire s'était produit aux Pays-Bas.

(France USA Media)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!