Frappes aériennes israéliennes à Gaza: neuf morts
Actualisé

Frappes aériennes israéliennes à Gaza: neuf morts

Trois frappes de l'aviation israélienne dans la nuit de lundi à mardi à Gaza ont fait neuf morts parmi les militants du Djihad islamique visé par ces opérations.

Tôt mardi matin, un missile air-sol israélien a tué trois hommes armés du Djihad islamique dont un haut responsable alors qu'ils sortaient d'une mosquée du nord de la Bande de Gaza après la prière du matin.

Cette attaque survient dans la foulée de deux autres attaques aériennes dans la nuit. La première visait, selon l'armée israélienne, Majed Harazin, un militant du Djihad islamique chargé des groupes de tireurs de roquettes qui visent l'Etat hébreu.

Le porte-parole du mouvement, Khaled el-Batch, a confirmé qu'Harazin avait été tué dans la première frappe, qui a touché un véhicule bourré d'explosifs. Il s'agissait d'un haut commandant de la faction en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza. Par ailleurs, un troisième militant a été gravement blessé.

Des partisans du Djihad islamique se sont rassemblés autour de la morgue et ont promis de se venger. «Le sang de nos camarades alimentera les roquettes qui apporteront mort et destruction aux sionistes», a déclaré à l'Associated Press le porte-parole du mouvement, Abou Hamza.

Des tirs ont retenti dans toute la ville après l'annonce de la mort d'Harazin via les haut-parleurs des mosquées.

Un peu plus tard dans la soirée, une nouvelle frappe a tué trois militants de l'organisation, à Gaza également. L'armée a précisé que son aviation avait visé une cellule qui s'apprêtait à tirer des roquettes contre Israël. Des agents secrets ont participé à l'attaque, selon l'armée, qui a précisé que le chef du groupe avait été tué.

L'Etat hébreu et le Djihad islamique ont précisé qu'il s'agissait de Karim al-Dahdouh, un fabricant de roquettes réputé. Les missiles ont perforé une voiture sur une route étroite. (ap)

Ton opinion