Actualisé 01.12.2017 à 06:58

Etats-UnisFraude fiscale: le rappeur DMX plaide coupable

Le rappeur américain a reconnu avoir caché ses revenus au fisc et ainsi évité de payer 1,7 million de dollars d'impôts.

DMX lors d'un concert en 2011.

DMX lors d'un concert en 2011.

Keystone

Le rappeur américain DMX a plaidé coupable de fraude fiscale devant un juge fédéral de Manhattan jeudi. Il a reconnu avoir caché ses revenus à l'administration fiscale et ainsi évité de payer 1,7 million de dollars (1,67 million de francs) d'impôts.

Dans le cadre de l'accord passé avec le ministère public, il s'est engagé à s'acquitter de cette somme, selon un communiqué du procureur fédéral de Manhattan.

Né Earl Simmons, DMX (46 ans) échappe ainsi à un procès mais risque tout de même cinq années d'emprisonnement. Son jugement sera prononcé le 29 mars 2018. Initialement inculpé de 14 chefs d'accusation, il était passible, au départ, de 40 années d'emprisonnement. Selon le New York Post, le prévenu a d'abord tenté de se justifier à l'audience, avant d'être mis en garde par le juge, puis de plaider coupable.

Devenu célèbre à la fin des années 1990, DMX est un rappeur au style dur, dont les textes mêlent violence et noirceur, avec une voix grave et râpeuse très reconnaissable. Entre 1998 et 2003, il a placé cinq albums en tête des ventes aux Etats-Unis, notamment «It's Dark and Hell is Hot», qui est resté dans les classements américains durant 101 semaines.

Plusieurs séjours en prison

Bien qu'ayant perçu 2,3 millions de dollars entre 2010 et 2015, il n'a déclaré aucun revenu et a évité d'user tout compte en banque à son nom, fonctionnant principalement avec des liquidités et usant de comptes de tiers, notamment ceux de ses managers.

DMX a également fait de fausses déclarations de revenus à la justice après avoir demandé l'ouverture d'une procédure de faillite personnelle, toujours selon le document de l'accusation. Le rappeur a déjà demandé par trois fois à la justice de le déclarer en faillite personnelle, la dernière fois en décembre 2016, en vain.

Ces demandes n'étaient pas liées à ses arriérés d'impôts mais essentiellement à des pensions alimentaires non versées. Selon la presse américaine, DMX serait le père de 15 enfants, nés de neuf femmes différentes.

Le rappeur présente un passé judiciaire chargé, avec de multiples interpellations pour des faits de droit commun, ports d'armes sans permis, stupéfiants, excès de vitesse ou agression. Il a déjà effectué plusieurs séjours en prison. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!