Assurances: Fraudes en hausse avec la sortie de l'iPhone
Actualisé

AssurancesFraudes en hausse avec la sortie de l'iPhone

Les compagnies d'assurances s'attendent à une augmentation des déclarations de sinistres avec le lancement de l'iPhone 4S.

par
man

La commercialisation de l'iPhone 4S, vendredi en Suisse, est suivie de près par les assurances. Car certains fans de la firme à la pomme n'hésitent pas à utiliser des méthodes déloyales pour se procurer les nouveaux modèles du smartphone d'Apple. Ils remplissent notamment de fausses déclarations de vol ou détruisent volontairement leurs smartphones usagés. Ainsi, Allianz Suisse enregistre une hausse des sinistres de l'ordre de 20% lors du lancement d'un nouvel iPhone, explique la société dans un communiqué de presse. Et les dommages se chiffrent en milliers de francs.

«Normalement, entre 2000 et 3000 téléphones environ sont déclarés volés ou endommagés chaque année chez nous et nous réglons ces sinistres sans problème particulier. Lors du passage de l'iPhone 3GS à l'iPhone 4, ce chiffre était bien plus élevé; trop pour être le simple fruit du hasard», déclare Patrik Howald, responsable Dommages matériels et patrimoniaux chez Allianz Suisse. Celui-ci s'attend à une évolution similaire avec la sortie de l'iPhone 4S. Avec un appareil coûtant près de 700 francs, la tentation est en effet grande d'obtenir le dernier iPhone par le biais de son assurance.

Echange d'un appareil perdu ou volé contre un modèle identique

Même son de cloche à la Zurich Assurance, où on observe également une augmentation des déclarations de sinistres lors du lancement de nouveaux appareils électroniques. Chez Axa Wintherthur et à la Bâloise, où on ne suit pas particulièrement la sortie des nouveaux iPhone, on constate néanmoins une augmentation générale des déclarations de sinistres concernant les téléphones portables. Un tiers des cas de vols concerne ce type d'appareils, explique Amos Winteler, de la Bâloise, à «20 Minuten».

Conscientes du problème, certaines assurances tentent donc de se prémunir contre ce type de fraudes et suivent de près ces affaires. Allianz Suisse pourrait même envisager l'échange d'un appareil contre un modèle identique, au lieu de rembourser l'argent, explique son porte-parole.

Ton opinion