Actualisé 19.12.2012 à 08:53

Neuchâtel

Frédéric Hainard a le Grand Conseil en point de mire

Petit à petit, l'ancien conseiller d'État poussé à la démission revient en politique. Élu au législatif de La Chaux-de-Fonds depuis cette année, il vise le parlement cantonal en 2013.

de
frb
Frédéric Hainard se présentera au Grand conseil neuchâtelois le 14 avril prochain, sous la liste du Nouveau Parti libéral, qu'il a lui-même créé.

Frédéric Hainard se présentera au Grand conseil neuchâtelois le 14 avril prochain, sous la liste du Nouveau Parti libéral, qu'il a lui-même créé.

L'ancien conseiller d'Etat neuchâtelois Frédéric Hainard veut revenir au Château en tant que député, a révélé mercredi «Le Temps». Poussé à la démission en 2010 suite à des soupçons d'abus d'autorité et de faux dans les titres, l'homme n'a de loin pas abandonné la politique. Il est déjà revenu au parlement de La Chaux-de-Fonds en mai 2012. Mais ses ambitions ne s'arrêtent pas là. Son parti, le Nouveau Parti libéral, «présentera des listes dans un ou deux districts», explique-t-il. Mais pour l'heure, pas question de tenter un retour au Château. D'autant plus que ses démêlés avec la justice ne sont pas terminés.

Il fait l'objet de plusieurs enquêtes pénales. Selon «Le Temps», une audience devant le Tribunal de police se déroulera «avant l'été». En plein pendant la période électorale, en somme. Pour le principal intéressé, cela ne pose pas le moindre problème. «Je considère que je n'ai pas commis d'infraction», rappelle-t-il. La justice et les électeurs trancheront.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!