Actualisé

Frein au déficit: un petit oui

Les Genevois ont approuvé à une faible majorité de 50,66% le principe contraignant d'un frein au déficit.

Le mécanisme veut que, si les finances cantonales naviguent dans les chiffres rouges durant quatre ans, les Genevois soient appelés à choisir, au terme de cette période, entre une hausse d'impôts et une baisse de prestations. Ils ne pourront pas voter deux fois non.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!