Actualisé 09.07.2020 à 22:16

Football

Freiné à Lugano, Saint-Gall n’est plus leader

Tenu en échec dans le Tessin (3-3), les Brodeurs abandonnent la première place de Super League à Young Boys à la différence de buts.

de
Sport-Center
À l'image de Jordi Quintilla, au duel avec Jonathan Sabbatini, Saint-Gall n'a pas réussi à se sortir du piège luganais.

À l'image de Jordi Quintilla, au duel avec Jonathan Sabbatini, Saint-Gall n'a pas réussi à se sortir du piège luganais.

KEYSTONE

Saint-Gall était promis à un déplacement délicat du côté de Lugano. De ceux qui peuvent se révéler fatals dans la course au titre. À sept matches de la fin, rien ne dit que Peter Zeidler et ses troupes ont dit adieu à la première place. Mais ils ne sont en tout cas plus maîtres de leur destin. À la faveur de sa victoire contre Thoune la veille (4-0), Young Boys a repris les commandes. Et les conserve après le nul de Saint-Gall dans le Tessin (3-3). Les deux équipes se retrouvent désormais à égalité de points (58) mais les champions en titre affichent une meilleure différence de buts (+28 contre +20).

Les Brodeurs ont su réagir après un début de match délicat. Très vite inquiétés par Janga (2e), ils concédaient l’ouverture du score par Sabbatini (10e). Trop approximatifs et brouillons, ils relevaient la tête aux alentours de la demi-heure de jeu. Accroché dans la surface, Görtler obtenait un penalty, transformé en force par Quintilla (26e). Revigoré, Saint-Gall poussait et était récompensé à la 39e. Ruiz reprenait un superbe centre de Görtler et terminait en finesse.

Görtler étincelant

Mais dès le retour des vestiaires, les visiteurs étaient rattrapés. Une poignée de secondes après le coup d’envoi, Gerndt égalisait de la tête (46e). De quoi secouer Victor Ruiz et ses partenaires. Deux minutes plus tard, l’attaquant espagnol pensait redonner l’avantage à son camp mais il voyait son but refusé par le VAR. Ce n’était que partie remise: Demirovic, servi par un nouveau bijou de centre de Görtler, plaçait une tête qui terminait au fond des filets (54e).

Alors qu’ils semblaient partis pour s’imposer, les Saint-Gallois étaient à nouveau rejoints au score après la réalisation de l’ancien Lausannois Lavanchy, bien servi par Sabbatini au deuxième poteau (83e). Il s’en fallait même d’un rien pour que les Tessinois prennent l’avantage dans le temps additionnel (90e+1). Un moindre mal pour les Verts. Lors de la prochaine journée, ils prieront fort pour que Bâle fasse chuter YB.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
4 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Pololo

10.07.2020 à 06:53

Autant j aurai adoré voir Zeidler remporter le championnat avec une équipe moyenne, autant sur le plan européen y a que YB qui peut représenter dignement la super ligue et ne pas trop nous faire perdre de point UEFA. Donc pour la Suisse c est un bien qu YB remporte ce championnat, mais le pied de nez monumental de Zeidler à Constantin... ça me fait aussi rêver!

Cricri le chêne

10.07.2020 à 06:11

Bravo Lugano,faut un club Tessinois en super ligue.

Pauvre FC Thoune...

10.07.2020 à 05:29

Quand on voit (ou compte) le nombre de penaltys non-sifflés contre YB, on comprend mieux pourquoi la SL préférerait que la CL se passe et se déroule au Wankdorf plutôt qu’à St-Gall!! Comment ne pas siffler le cintrage puis le tirage de maillot dans les 16 mètres alors que cette aaloperie de VAR est « active »?!? N’est pas plus aveugle qu’un muet qui ne peut pas entendre...