Menaces sur Internet: Freysinger menacé de mort sur un site web musulman
Actualisé

Menaces sur InternetFreysinger menacé de mort sur un site web musulman

Balle dans la tête ou attaque à l'acide sont promus par des internautes français pour faire taire l'élu UDC.

par
Raphaël Pomey
Le Valaisan avait été entarté à Genève début septembre. Prologue à des actions plus violentes?

Le Valaisan avait été entarté à Genève début septembre. Prologue à des actions plus violentes?

L'entartage du conseiller national lors d'un débat au début du mois a fait couler beaucoup d'encre. Mousse à raser ou crème chantilly, les versions divergent encore sur la composante de l'attaque.

Un site qui «désavoue» le système démocratique

Sur le site web d'un mouvement musulman français, qui «désavoue» le «système démocratique», des internautes ont une idée plus radicale de ce qu'aurait dû être l'incident. En ligne depuis six jours, un commentaire de visiteur regrette l'absence d'acide dans la substance jetée au visage de l'élu valaisan. Un autre commentaire, retiré lundi après une tentative de «20 minutes» d'entrer en contact avec le site, jugeait «qu'une balle dans le front aurait été mieux», les «racailles» du genre d'Oskar Freysinger «méritant la mort».

«Ce ne sont pas les expressions d'une profonde tendresse», ironise le Valaisan. Il va voir avec son avocat quelles suites donner à l'affaire. Devrait-il faire comme son ami islamophobe Gert Wilders, qui vit sous la protection constante de gardes du corps? Malgré les antécédents liés à son engagement politique, dont un incendie de sa maison, en 2002, il ne croit pas: «Mais c'est sûr que lors de meetings publics ou dans le train, je regarde davantage autour de moi.»

Pour le politologue français Jean-Yves Camus, ces menaces de mort sur le web ne sont pas les plus sérieuses auxquelles doit faire face Freysinger. «Elle sont cependant inacceptables». Le groupe responsable du site, implanté à Paris et à Limoges, avait déjà manifesté devant les «Assises contre l'islamisation», auxquelles Freysinger avait participé à Paris en 2010. Il est formé, selon lui, de salafistes djihadistes trop démonstratifs pour être réellement dangereux.

Ton opinion