Mobilité douce - Fribourg à vélo, de l’enfer au paradis?
Publié

Mobilité douceFribourg à vélo, de l’enfer au paradis?

La Ville booste la mobilité douce sur son territoire, notamment en favorisant les déplacements à vélo. Elue pire ville cyclable de Suisse en 2018, elle veut se refaire. Divers tronçons sont désormais ou vont être prochainement adaptés.

par
Fabrice Zwahlen

Les aménagements récents adoptés en ville de Fribourg semblent plaire aux principaux intéressés.

Plusieurs mesures destinées à améliorer la mobilité douce en ville de Fribourg viennent d’être aménagées ou sont sur le point de l’être. Ainsi, le carrefour Vignettaz-Midi a été sécurisé, répondant à une demande de la population du quartier. La continuité cyclable va être améliorée à l’avenue du Général-Guisan et au carrefour Guisan-Poya-Morat. D’autres mesures ont été décidées. Une bande large colorée va ainsi être posée à l’avenue Louis Weck-Reynold et l’entrée du site scolaire de la Vignettaz sera sécurisé.

D’autres améliorations du réseau routier sont prévues cet automne et courant 2022. Un couvert à vélos de 180 places sera par exemple créé à la Gare, l’été prochain.

L’importance d’un sondage

La Ville poursuit ainsi la politique de «petits pas» qu’elle applique ces dernières années. Afin d’y parvenir, elle profite des chantiers déjà prévus pour apporter des améliorations ponctuelles, sans perdre de vue les grands projets en cours.

Pour continuer de répondre aux attentes de la population, la Ville de Fribourg dit «devoir connaître ses besoins». C’est pourquoi elle sera particulièrement attentive aux résultats de l’enquête nationale menée par Pro Vélo dans le cadre de son «Prix Vélo Ville 2021». «Plus importants que le classement, les commentaires des participantes et participants à ce sondage permettront d’améliorer nos infrastructures cyclistes en ville», précisent les autorités dans un communiqué.

(comm/faz)

Ton opinion

22 commentaires