Play-off de LNA: Fribourg en impose, lorsqu'il le souhaite
Actualisé

Play-off de LNAFribourg en impose, lorsqu'il le souhaite

Les Dragons sont qualifiés pour les demi-finales grâce à un quatrième succès convaincant acquis face à Ambri-Piotta, au Tessin (2-4).

par
Grégory Beaud
Ambri
Julien Sprunger a laissé son empreinte sur le match en inscrivant deux buts.

Julien Sprunger a laissé son empreinte sur le match en inscrivant deux buts.

Cette ultime rencontre de la série a finalement été à l'image des trois autres. Ambri a, dans un premier temps, pris l'avantage avant de courber l'échine face à l'imposante machine fribourgeoise. Hier plus que jamais durant ces play-off, la troupe de Kossmann a démontré une supériorité déconcertante dès qu'elle l'a décidé. C'est dès l'entame de la période intermédiaire que la démultipliée a été enclenchée. En un tiers-temps, les Romands ont canardé le gardien Sandro Zurkirchen à vingt reprises. Ils en ont profité pour renverser une partie mal emmanchée.

Durant une dizaine de minutes, les Dragons ont virevolté dans la zone défensive léventine, sans qu'aucun joueur d'Ambri ne parvienne à desserrer l'étreinte. Les quelques moments­ de répit n'ont pu être obtenus que grâce à des dégagements interdits péniblement concédés. Durant cette période de pression, Serge Pelletier a demandé son temps mort pour permettre à ses éléments de souffler. Si le coach d'Ambri a su endiguer l'hémorragie, son équipe n'a pas pu faire la différence face à un tel collectif, comme cela avait été déjà le cas trois fois durant cette série. Le but victorieux est tombé de la crosse de Julien Sprunger, comme souvent contre Ambri.

Ainsi, les Dragons sont qualifiés pour les demi-finales sans avoir perdu trop de forces. Une économie qui peut avoir son importance sur la longueur. Pendant ce temps, leurs adversaires potentiels – probablement Kloten ou Genève – batailleront encore.

Ambri-Piotta - Fribourg-Gottéron 2-4 (1-0 0-2 1-2) Valascia.

6236 spectateurs. Arbitres: Eichmann/Koch, Abegglen/Rohrer. Buts: 20e (19'49'') Giroux (Williams, Reichert/à 5 contre 4) 1-0. 24e (23'17'') Sprunger (Benjamin Plüss, Kamerzin/à 5 contre 3) 1-1. 24e (23'37'') Hagman (Dubé/à 5 contre 4) 1-2. 41e (40'50'') Pestoni 2-2. 46e Sprunger 2-3. 60e (59'56'') Mauldin (Dubé, Hagman) 2-4 (dans la cage vide).

Pénalités: 5 x 2' contre les deux équipes. Topscorers PostFinance: Giroux; Benjamin Plüss.

Ambri-Piotta: Zurkirchen; Noreau, Kobach; Gautschi, Sidler; Trunz, Chavaillaz; El Assaoui, Grieder; Pestoni, Park, Giroux; Grassi, Schlagenhauf, Bianchi; Williams, Miéville, Pedretti; Steiner, Duca, Reichert.

Fribourg-Gottéron: Benjamin Conz; Ngoy, Kwiatkowski; Helbling, Birbaum; Kamerzin, Schilt; Huguenin; Mottet, Dubé, Hagman; Sprunger, Bykov, Benjamin Plüss; Mauldin, Pouliot, Monnet; John Fritsche, Ness, Tristan Vauclair.

Notes: Ambri-Piotta sans Fabian Lüthi, Schaefer (blessés) ni Nordlund, Fribourg Gottéron sans Miettinen, Jurcina (étrangers surnuméraires) ni Jeannin (blessé). 500e match de LNA de Duca avec Ambri-Piotta, 250e match de LNA de Gautschi avec Ambri-Piotta. 24e tir sur le poteau de Kamerzin. 31e temps-mort d'Ambri-Piotta, qui évolue sans gardien de 58'44'' à 59'56''.

Réaction. Dans une période initiale rythmée, les Léventins ont pris l’avantage à 11’’ de la sirène finale, en power-play. Giroux a ouvert la marque d’un maître tir sous la transversale. Fribourg a ensuite étouffé les Léventins.

A 5 contre 3 et à 5 contre 4, Sprunger et Hagman (24e) ont trouvé la faille à deux reprises en 20’’. Le score aurait pu être plus large sans un Zurkirchen inspiré. A la 39e, Conz a brillamment stoppé Giroux. A la 41e, Pestoni a surpris Conz d’un tir dans la lucarne. A la suite d’une relance manquée de Chavaillaz, Sprunger a inscrit le 2-3 (46e) et Mauldin a marqué le 2-4 dans la cage vide (60e).

Ils ont dit:

Hans Kossmann, entraîneur de Fribourg Gottéron: «Nous avons réalisé un nouveau match plein. Ambri est venu très fort en début de rencontre. Ils ont marqué en toute fin de match sur une petite erreur. Ce n’est pas grave. J’ai dit aux joueurs qu’il fallait continuer de patiner. Que cela finirait par rentrer. C’est important d’avoir désormais un peu de temps pour recharger les batteries. Il n’y a eu aucune match facile dans ce quart de finale. Un adversaire préféré? Non, pas vraiment. En demi-finale, il n’y a plus d’équipe facile.»

Kilian Mottet, attaquant de Fribourg Gottéron: «On a mis la deuxième lors du tiers-temps intermédiaire. C’était important de finir aujourd’hui et de ne pas devoir jouer un match de plus. Ambri a joué le tout pour le tout ce soir. Nous avons su résister lorsqu’ils poussaient.»

Ton opinion