Hockey sur glace – Fribourg Gottéron récupère la première place
Publié

Hockey sur glaceFribourg Gottéron récupère la première place

Longtemps mené au score, FR Gottéron est parvenu à décrocher deux points face à Zurich grâce une fois de plus à sa réaction affichée dans le dernier tiers.

par
Julien Boegli
(Fribourg)
Daniel Brodin menace la défense zurichoise et le gardien Ludovic Waeber.

Daniel Brodin menace la défense zurichoise et le gardien Ludovic Waeber.

Urs Lindt/freshfocus

Convoqués à une date peu ordinaire pour un hockeyeur, Fribourgeois et Zurichois n’ont pas semblé perturbés par le caractère inhabituel de devoir bosser un lundi soir. Lundi, justement, deux parties seulement étaient programmées sur tout le territoire helvétique avec une confrontation de la peur entre Belp et Grindelwald, deux formations plutôt mal loties dans le groupe 4 de 3e ligue bernoise.

Repoussée d’un jour en raison de la tournée du Cirque Knie, qui a fait escale le temps d’un week-end dans le quartier de St-Léonard, cette affiche de National League a surtout permis de juger l’état forme de deux des plus solides gardiens de la ligue. Après trois jours d’amusements circassiens, il était donc temps de revêtir le bleu de travail, avec la perspective pour Fribourg de récupérer la place de leader de National League en cas de succès.

Cueillis à froid, les Dragons ont connu la pire des entames possibles. Après 49 secondes, le capitaine du «Z» Patrick Geering logeait déjà la rondelle au bon endroit dans une défense locale (Jecker et Diaz en l’occurrence) peu réactive. Les Zurichois venaient de faire déjà mieux que lors de la première rencontre entre les deux équipes le 25 septembre dernier (succès 1-0 de Fribourg grâce à un but de Desharnais à la 43e). Une minute et demie, c’est le temps qu’il a fallu à Gottéron pour mettre une première fois le nez dans le camp adverse. Le temps aussi pour Reto Berra de se faire chahuter une bonne demi-douzaine de fois.

Alors qu’une sale soirée était à craindre pour lui, il a rapidement remis les pendules à l’heure (Rossi, 3’04). Avec quatre minutes de supériorité numérique quasi consécutives offertes en milieu de période initiale, on s’est dit que les Fribourgeois pourraient passer devant. Ludovic Waeber, l’ancien des lieux, ne l’entendait cependant pas de cette oreille, lui qui a toujours trouvé moyen de repousser les attaques adverses, comme celle de Nathan Marchan (13e), déviée du bout de la mitaine.

Dernier tiers pour Gottéron

À Zurich, il semble y avoir un mot d’ordre qui dit: «Si tu es puni, par un but, tu te rachèteras.» Chris Baltisberger s’est tenu à cette devise, si tant est qu’elle existe, évidemment. À peine sorti du banc des pénalités, où il avait été envoyé pour un coup de crosse, l’attaquant a inscrit le 2-1 après avoir récupéré un puck étrangement relâché par Berra sur un envoi de Sven Andrighetto.

C’est ensuite son frère cadet, Phil le défenseur, qui a bien involontairement permis à Gottéron d’égaliser une deuxième fois en début de tiers intermédiaire en déviant du bas du ventre dans sa cage une frappe de Ryan Gunderson. Difficile de trouver plus heureuse comme première réussite de l’exercice pour l’arrière américain. À peine deux minutes plus tard, un tir canon de Christian Marti a redonné l’avantage aux visiteurs pour la troisième fois de la soirée (25e).

À ce rythme-là, on s’est dit que Fribourg aurait forcément d’autres occasions de réussir ce qu’il n’était parvenu à faire en première moitié de partie, c’est-à-dire marquer deux fois sans rien encaisser entre-temps. Le souci pour lui, c’est que ses leaders offensifs sont passés relativement sous silence et que la bonne gestion défensive du jeu zurichois a considérablement abaissé le niveau émotionnel de ce match.

Jusqu’à ce que les hommes de Christian Dubé ne réactivent le bouton «marche» dans la période finale, largement à leur avantage, et qu’arrive cet instant qu’on n’attendait plus vraiment de la 57e minute. Une rondelle mal négociée par les visiteurs en zone offensive, une glissade de Yannick Weber dans son repli défensif et Daniel Brodin s’en allait tromper Waeber, poussant pour le coup les deux formations à la prolongation, puis en séance de tirs aux buts, avec des goals de Mottet, Rossi et Desharnais pour Fribourg. C’est deux points à l’arrivée et un retour au sommet de la hiérarchie pour Gottéron.

FR Gottéron – Zurich 4-3 tab (1-2 1-1 1-0)

BCF Arena. 8017 spectateurs. Arbitres: MM. Stricker, Hungerbühler, Gnemmi et Stalder.

Buts: 1re (0’49) Geering (Azevedo, Quenneville) 0-1, 4e Rossi (Jörg) 1-1, 14e Chris Baltisberger (Andrighetto) 1-2, 23e Gunderson (Brodin) 2-2, 25e Marti (Malgin) 2-3, 57e Brodin 3-3.

Tirs aux buts: Mottet 1-0, Hollenstein manque, DiDomenico manque, Chris Baltisberger manque, Rossi 2-0, Malgin 2-1, Desharnais 3-1, Quenneville 3-2, Schmid manque, Andrighetto manque.

FR Gottéron: Berra; Gunderson, Chavaillaz; Diaz, Jecker; Sutter, Furrer; Dufner; Marchon, Desharnais, Mottet; Rossi, Walser, Jörg; Brodin, Schmid, Didomenico; Bougro, Haussener, Jobin. Entraîneur: Dubé.

Zurich: Waeber; Weber, Geering; Noreau, Marti; Truttmann, Phil Baltisberger; Guebey; Sigrist, Malgin, Andrighetto; Azevedo, Krüger, Quenneville; Chris Baltisberger, Diem, Hollenstein; Sopa, Schäppi, Backman; Aeschlimann. Entraîneur: Grönborg.

Notes: FR Gottéron sans Bykov, Sprunger (blessés) ni Kamerzin (surnuméraire). Zurich sans Bodenmann, Morant, Riedi, Roe (blessés) ni Flüeler (malade). Temps mort demandé par Zurich (64e).

Pénalités: 1 x 2’ contre FR Gottéron, 4 x 2’ contre Zurich.

Ton opinion

2 commentaires