Hockey - LNA: Fribourg s'impose face à Bienne et Miettinen régale
Actualisé

Hockey - LNAFribourg s'impose face à Bienne et Miettinen régale

Les hommes de Hans Kossmann sont venus à bout d'un HC Bienne inférieur (3-2). Monnet s'est fait l'auteur d'un doublé. Ce troisième succès de rang porte la griffe de Miettinen.

par
Grégory Beaud
Fribourg
Les Fribourgeois se sont imposés à domicile.

Les Fribourgeois se sont imposés à domicile.

Après quatre matches, le Finlandais avait déjà été affublé du qualificatif de flop ça et là. Avec 0 point à son compteur et un minimum de chances de but, il est vrai qu'Antti Miettinen a eu besoin de temps pour se mettre dans le bain jusqu'au match référence à Rapperswil. Ce soir-là, le Nordique a inscrit 3 buts et s'est mis définitivement en confiance. Après le troisième succès consécutif de Fribourg, l'occasion était belle de faire le point avec celui qui a offert le 3-1 à Thibaut Monnet sur un plateau.

Antti Miettinen, on dirait que vous êtes désormais dans le rythme après des débuts difficiles. Est-ce votre impression également?

«Je ne peux pas vous donner tort. Je n'ai pas réalisé une bonne préparation et les premiers matches ont été compliqués. Je ne me suis jamais inquiété. Si d'autres l'ont fait pour moi, ce n'est pas bien grave (rires). Si je ne suis pas encore pleinement satisfait de moi, je pense que les choses se mettent doucement en place.»

Dans une équipe pétrie de talents comme Fribourg, comment se fait-on une place?

«Toutes nos lignes ont un potentiel offensif à exploiter. Me concernant, j'ai dû faire face à plusieurs changements de coéquipiers. Aujourd'hui, je crois qu'une certaine alchimie est en train de se créer entre nous. Nous avons de moins en moins besoin de regarder où se trouve l'autre avant de lui faire une passe. Ce n'est que positif pour la suite.»

Et pourtant vous ne gagnez «que» 3-2 contre Bienne malgré une outrageuse domination durant 15 minutes...

«Notre problème se situe effectivement à la concrétisation. Les matches se suivent et les pucks ne rentrent pas facilement, pour l'instant. Par conséquent tout le monde commence à réfléchir un peu plus et joue de manière moins spontanée. Ce serait agréable d'entamer un match par un ou deux buts rapides afin de libérer tout le monde.»

Vous vous rendez chez le leader Davos, dimanche. Au meilleur moment?

«Si l'on se borne à regarder les résultats, peut-être. Mais je peux vous garantir que nous ne sommes pas satisfait de notre niveau actuel. Comme je l'ai dit auparavant, je sens que les pièces du puzzle sont gentiment en train de s'imbriquer. Alors oui, ce sera un bon test de défier Davos. Mais nous n'aurons pas le droit de faire les mêmes erreurs que face à Bienne.»

Vous semblez tout de même frustré...

«Ce match, nous aurions dû le gagner bien avant les 5 dernières minutes. Après avoir tant dominé en début de match, tout aurait dû être plus simple. Au contraire, nous avons fait des erreurs en zone offensive et nous leur avons donné de nombreuses chances de revenir. Face à Davos, il faudra vraiment être plus rigoureux.»

Résumé des matchs

Fribourg Gottéron - Bienne 3-2. Fribourg Gottéron ne touche pas au génie mais il gagne. Ce troisième succès consécutif lui permet de remonter au classement, désormais 7e et de placer Lausanne sous la barre. A l'image de son équipe, Thibaut Monnet avait connu un départ poussif avec 1 but et 2 assists en sept matches. Le Valaisan a rappelé qu'il demeure un chasseur de buts redoutable quand il est en confiance. Il a ouvert le score en se retournant (9e) et il a marqué le décisif 3-1 en supériorité numérique. Après le 2-0 - premier but en LNA de Ness - les Seelandais n'ont pas abandonné et sont revenus au score grâce à MacMurchy (36e). Mais les hommes de Schläpfer ne sont pas parvenus à battre Benjamin Conz, auteur de plusieurs arrêts déterminants.

Fribourg-Gottéron - Bienne 3-2 (1-0 1-1 1-1) BCF Arena.

6700 spectateurs (guichets fermés). Arbitres: Stricker/Wirth, Dumoulin/Wüst. Buts: 9e Monnet (Mauldin, Kwiatkowski) 1-0. 24e Ness (Sprunger, Loeffel) 2-0. 36e MacMurchy (à 4 contre 5!) 2-1. 58e Monnet (Miettinen, Helbling/à 5 contre 4) 3-1. 60e (59'56) Kellenberger (Spylo/à 6 contre 5) 3-2.

Pénalités: 6 x 2' contre Fribourg; 6 x 2' contre Bienne. Topscorers PostFinance: Miettinen; Spylo.

Fribourg: Conz; Ngoy, Birbaum; Huguenin, Abplanalp; Helbling, Kwiatkowski; Loeffel, Schilt; Miettinen, Dubé, Plüss; Mauldin, Pouliot, Monnet; Sprunger, Jeannin, Hasani; Mottet, Ness, Vauclair.

Bienne: Meili; Jecker, Bell; Cadonau, Gloor; Fey, Gossweiler; Moser, Truttmann; Wieser, Kellenberger, Tschantré; MacMurchy, Peter, Füglister; Spylo, Kamber, Herburger; Ulmer, Ehrensperger, Wetzel.

Notes: Fribourg sans Bykov ni Brügger (blessés); Bienne sans Gaëtan Haas. 32e but de Mauldin annulé (but du patin). Tirs sur les montants: 1re (0'25) Miettinen. 33e Kwiatkowski. Temps mort: 58e Fribourg, 59e Bienne. Bienne sans gardien de 58'10 à 58'36 et dès 59'02.

Berne - Kloten Flyers 3-0. Le mythe de Kloten commence à s'effriter. Les Flyers ont concédé leur deuxième défaite de suite du week-end après avoir subi la loi de Lugano la veille. Martin Plüss s'est trouvé particulièrement bien inspiré contre son club formateur. Le Zurichois a réussi un doublé et le routinier Ivo Rüthemann, un peu à la peine en ce début de saison, s'est chargé d'inscrire le troisième. Sans l'un de ses principaux inspirateurs de jeu, Simon Bodenmann, blessé, Kloten a paru bien à peine. L'Américain Peter Mueller est passé totalement inaperçu. Côté bernois, Marco Bührer a fêté un blanchissage grâce à 27 arrêts.

Ambri-Piotta - Zurich Lions 4-1. Un premier tiers-temps catastrophique a coûté les trois points aux Lions de Zurich. Il ne faut jamais sous-estimer les Léventins sur leur glace. En 3'17'', les Tessinois ont marqué à trois reprises par Pestoni, Steiner et Grassi, déjà buteur la veille à Bienne. 5800 spectateurs ont ensuite vu les Zurichois tenter de réagir mais sans grand succès. Sandro Zurkirchen dans la cage léventine s'est montré intraitable. Seul le jeune Sandro Zangger est parvenu à sauver l'honneur pour les Lions.

Lugano - Zoug 3-5. La victoire zougoise a été ternie par le vilain geste de Josh Holden. Il est venu frapper Julien Vauclair à la tête d'un coup d'épaule au milieu de la glace. Le rugueux Canadien écopait d'une pénalité de match. Il pourrait être plus lourdement puni pour cette charge à la tête. L'an dernier, il avait été suspendu pour faits similaires face au Fribourgeois Christian Dubé. Malgré cet avantage numérique de 5 minutes, les Luganais ne sont pas parvenus à faire tourner leur match en leur faveur. Avant d'être mis k.-o. par Holden, Vauclair avait réussi l'ouverture du score à la faveur d'un solo éblouissant dans la défense zougoise.

Domination stérile

Fribourg aurait pu régler l’affaire au premier tiers-temps déjà. Malgré une domination outrageuse, les Dragons ne sont rentrés au vestiaire qu’avec un avantage d’un but. Une réussite de Monnet bien servi par Mauldin (9e). Hormis un tir de Peter, les Seelandais n’ont presque rien montré durant les 20 premières minutes. Lorsque Ness a inscrit le 2-0 à la 24e – son premier but en LNA -, les Fribourgeois ont peut-être cru trop hâtivement à la victoire. Peu avant la deuxième sirène, MacMurchy a redonné espoir à Bienne au terme d’un joli solo. Alors que Bienne n’est pas passé loin de l’égalisation durant la troisième période, c’est Monnet qui a mis les Dragons à l’abri d’un tir aussi soudain que puissant, en supériorité numérique. Le 3-2 de Kellenberger (59'56'') n'a rien changé.

Martin Ness, attaquant de Fribourg: «Je suis évidemment satisfait d'avoir inscrit mon premier but en LNA. C'était un moment agréable de partager cela avec le public. J'aurais évidemment préféré gagner plus largement ce match, mais au bout du compte, nous avons fait le nécessaire. Le puck de mon but rejoindra ma collection de pucks, à la maison.» Hans Kossmann, entraîneur de Fribourg: «Ce n'est pas acceptable de dominer de la sorte et de ne pas marquer d'avantage. Il nous manque actuellement le petit mordant qui fait la différence. Je ne suis pas du tout satisfait de la manière, même si les trois points sont évidemment bons à prendre.» Gerd Zenhaüsern, assistant de Bienne: «Etre menés seulement 2-1 après 40 minutes face à Fribourg, c'est positif. Nous avons fait preuve de caractère mais au bout du compte il manque un petit quelque chose pour passer l'épaule.»

Martin Ness, attaquant de Fribourg: «Je suis évidemment satisfait d'avoir inscrit mon premier but en LNA. C'était un moment agréable de partager cela avec le public. J'aurais évidemment préféré gagner plus largement ce match, mais au bout du compte, nous avons fait le nécessaire. Le puck de mon but rejoindra ma collection de pucks, à la maison.» Hans Kossmann, entraîneur de Fribourg: «Ce n'est pas acceptable de dominer de la sorte et de ne pas marquer d'avantage. Il nous manque actuellement le petit mordant qui fait la différence. Je ne suis pas du tout satisfait de la manière, même si les trois points sont évidemment bons à prendre.» Gerd Zenhaüsern, assistant de Bienne: «Etre menés seulement 2-1 après 40 minutes face à Fribourg, c'est positif. Nous avons fait preuve de caractère mais au bout du compte il manque un petit quelque chose pour passer l'épaule.»

Martin Ness, attaquant de Fribourg: «Je suis évidemment satisfait d'avoir inscrit mon premier but en LNA. C'était un moment agréable de partager cela avec le public. J'aurais évidemment préféré gagner plus largement ce match, mais au bout du compte, nous avons fait le nécessaire. Le puck de mon but rejoindra ma collection de pucks, à la maison.» Hans Kossmann, entraîneur de Fribourg: «Ce n'est pas acceptable de dominer de la sorte et de ne pas marquer d'avantage. Il nous manque actuellement le petit mordant qui fait la différence. Je ne suis pas du tout satisfait de la manière, même si les trois points sont évidemment bons à prendre.» Gerd Zenhaüsern, assistant de Bienne: «Etre menés seulement 2-1 après 40 minutes face à Fribourg, c'est positif. Nous avons fait preuve de caractère mais au bout du compte il manque un petit quelque chose pour passer l'épaule.»

Martin Ness, attaquant de Fribourg: «Je suis évidemment satisfait d'avoir inscrit mon premier but en LNA. C'était un moment agréable de partager cela avec le public. J'aurais évidemment préféré gagner plus largement ce match, mais au bout du compte, nous avons fait le nécessaire. Le puck de mon but rejoindra ma collection de pucks, à la maison.» Hans Kossmann, entraîneur de Fribourg: «Ce n'est pas acceptable de dominer de la sorte et de ne pas marquer d'avantage. Il nous manque actuellement le petit mordant qui fait la différence. Je ne suis pas du tout satisfait de la manière, même si les trois points sont évidemment bons à prendre.» Gerd Zenhaüsern, assistant de Bienne: «Etre menés seulement 2-1 après 40 minutes face à Fribourg, c'est positif. Nous avons fait preuve de caractère mais au bout du compte il manque un petit quelque chose pour passer l'épaule.»

Martin Ness, attaquant de Fribourg: «Je suis évidemment satisfait d'avoir inscrit mon premier but en LNA. C'était un moment agréable de partager cela avec le public. J'aurais évidemment préféré gagner plus largement ce match, mais au bout du compte, nous avons fait le nécessaire. Le puck de mon but rejoindra ma collection de pucks, à la maison.» Hans Kossmann, entraîneur de Fribourg: «Ce n'est pas acceptable de dominer de la sorte et de ne pas marquer d'avantage. Il nous manque actuellement le petit mordant qui fait la différence. Je ne suis pas du tout satisfait de la manière, même si les trois points sont évidemment bons à prendre.» Gerd Zenhaüsern, assistant de Bienne: «Etre menés seulement 2-1 après 40 minutes face à Fribourg, c'est positif. Nous avons fait preuve de caractère mais au bout du compte il manque un petit quelque chose pour passer l'épaule.»

Ton opinion