Actualisé

PréventionFribourg serre la vis en matière d'alcool

Le canton veut élargir l'interdiction de vente d'alcool au vin et à la bière pour les moins de 18 ans. Dans le reste de la Suisse, il faut avoir 16 ans pour s'en procurer.

par
ela

Faire augmenter la limite de l'âge nécessaire pour accéder à l'alcool est une véritable préoccupation en Suisse. Le quotidien alémanique Tages-Anzeiger revient sur le phénomène ce matin. Le canton de Fribourg veut serrer la vis: il ne devrait bientôt plus être possible pour les moins de 18 ans d'acheter ou de se faire servir ni vin ni bière partout dans le canton. Car force est de constater que la consommation d'alcool chez les jeunes âgés de 15 à 18 ans a considérablement augmenté. «L'unification de l'âge d'accès à l'alcool à 18 ans est un moyen approprié pour lutter contre cette inquiétante tendance», déclare un communiqué du canton de Fribourg. Un argument qui fait mouche.

Interdiction généralisée

L'interdiction de la vente d'alcool aux moins de 18 ans est un processus en marche. Du côté des grandes surfaces, Coop, qui se considère comme le grand vendeur de bière et de vin du pays, applique déjà cette limite depuis 2008. La mesure s'applique à tous les points de vente du pays, y compris dans les magasins Coop Pronto, exploités par des franchisés. Migrolino et Aperto ont également emboîté le pas, Migros quant à elle ne vend pas d'alcool du tout.

Chez Denner, le vin et la bière ne sont pas interdits à la vente au moins de 18 ans, à l'exception des communes ayant spécifiquement légiféré sur la question. La chaîne ne souhaite pas introduire cette limite, mais se pliera à une décision juridique du canton de Fribourg. Pour GastroSuisse, l'association des hôtels et restaurants suisses, «il n'y pas besoin de règlement de vente. La pression sociale dans les restaurants est suffisante pour limiter la consommation d'alcool chez les jeunes.»

Le Tessin, un pionnier

Pour le bureau suisse de prévention de la toxicomanie, la Croix Bleue, «le relèvement de l'âge d'accès à l'alcool pour les jeunes restreint la disponibilité et donc la consommation.» La conseillère nationale Maya Ingold et le conseiller aux Etats Joachim Eder espèrent vivement que le canton de Fribourg arrive à modifier sa législation sur le sujet. «Je suis un grand libéral, mais quand il s'agit des mineurs, il faut être prudents», a-t-il déclaré.

Au Tessin, l'interdiction des ventes d'alcool à des personnes âgées de moins de 18 ans dans les magasins est ancrée dans la loi depuis 1989. Cinq ans plus tard, l'interdiction est étendue aux restaurants.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!