Internet: Fuite d'un rapport confidentiel américain

Actualisé

InternetFuite d'un rapport confidentiel américain

Un rapport confidentiel de la commission d'éthique de la Chambre des représentants datant de juillet a fait l'objet de fuites sur Internet, a annoncé vendredi la présidente de la commission, la démocrate Zoe Lofgren.

L'employé à l'origine de cette brèche dans la sécurité entourant les travaux de la commission a été renvoyé.

Cet employé, qui avait été autorisé à travailler sur ce document depuis son domicile, utilisait un logiciel de partage de fichiers entre particuliers, selon un communiqué de la commission. Il ne s'est pas rendu compte que le rapport stocké sur un disque dur pouvait être téléchargé depuis un autre ordinateur utilisant le même logiciel, selon un membre de la Chambre des représentants qui a requis l'anonymat. Ce dernier a ajouté que rien n'indiquait que l'individu qui avait accédé au document cherchait à entrer en possession d'informations de la commission d'éthique.

Le «Washington Post» avait rapporté jeudi dans son édition en ligne que le document avait été divulgué sur un réseau informatique et auquel le quotidien a pu avoir accès grâce à une source connaissant ce type de réseau.

Le rapport concernait des investigations internes sur la conduite de plus de vingt membres de la Chambre des représentants.

La commission a annoncé qu'elle enquêtait sur deux démocrates de Californie membres de la Chambre, Maxine Waters et Laura Richardson. Elle a précisé qu'elle cherchait à savoir si Mme Waters avait usé de son influence pour aider une banque dans laquelle son mari possédait des titres, et si le couple en avait retiré des bénéfices. Par ailleurs, la commission souhaite déterminer si Laura Richardson a bénéficié un traitement spécial dans le cadre d'un prêt.

Plusieurs autres parlementaires étaient également identifiés dans la note confidentielle de la commission, qui a fait l'objet de fuites, mais pourraient n'avoir rien commis de mal.

Le rapport hebdomadaire datant juillet contient un résumé des travaux de la commission, mais Mme Lofgren a souligné qu'aucune conclusion ne devait être tirer sur quiconque dont le nom est mentionné. (ap)

Ton opinion