Royaume-Uni/ USA - Fuite d’une Américaine après un accident mortel: accord au civil 
Publié

Royaume-Uni/ USAFuite d’une Américaine après un accident mortel: accord au civil

La famille du jeune Britannique renversé par l’épouse d’un diplomate US, qui avait rapidement quitté le pays, est parvenue à un accord de dédommagement avec la conductrice.

L’accident était survenue près d’une base américaine du centre de l’Angleterre en 2019. 

L’accident était survenue près d’une base américaine du centre de l’Angleterre en 2019.

AFP

La famille d’un jeune Britannique tué dans un accident de la route causé par l’épouse d’un diplomate américain a annoncé mardi être parvenue à un accord avec la conductrice, dans le cadre d’une action au civil aux Etats-Unis.

«C’est un grand soulagement»

Harry Dunn, 19 ans, est mort le 27 août 2019 dans la collision de sa moto avec une voiture qui roulait du mauvais côté de la route, près d’une base américaine du centre de l’Angleterre.

Invoquant l’immunité diplomatique, la conductrice, Anne Sacoolas, 44 ans, était rapidement repartie aux États-Unis, une affaire à l’origine de tensions entre Londres et Washington.

«C’est un grand soulagement» pour les parents d’Harry «que l’action au civil ait pu être résolue avec succès», a indiqué leur porte-parole, Radd Seiger, cité par l’agence de presse britannique Press Association. Il n’a pas précisé les termes de l’accord d’indemnisation conclu entre les parties.

«Il n’est jamais facile de monter une bataille judiciaire pour obtenir justice à l’étranger, encore moins aux Etats-Unis, mais le courage de la famille et sa détermination à aller jusqu’au bout ont été incroyables», a ajouté M. Seiger.

Durant cette procédure au civil dans l’Etat de Virginie (est), il était apparu que le travail d’Anne Sacoolas et de son mari Jonathan dans le renseignement avait été un «facteur» de leur départ vers les Etats-Unis après l’accident.

La famille va désormais se concentrer sur le volet pénal de l’affaire, a indiqué le porte-parole.

«Plus déterminée que jamais»

Fin 2020, la justice britannique avait rejeté le recours dans lequel la famille Dunn contestait l’octroi de l’immunité diplomatique à la conductrice, mais la famille a fait appel de cette décision.

En juillet, la diplomatie britannique avait indiqué que la justice britannique pourrait lancer des démarches en vue d’organiser un «procès virtuel» d’Anne Sacoolas, dont l’extradition a été refusée par les Etats-Unis.

«La famille ne pourra jamais passer à autre chose après cette perte, mais elle est plus déterminée que jamais à continuer d’aller de l’avant», a souligné Radd Seiger, demandant aussi une enquête parlementaire sur la gestion de cette affaire.

La nouvelle ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, a de son côté indiqué qu’elle continuerait à réclamer le retour d’Anne Sacoolas au Royaume-Uni pour qu’elle y soit présentée à la «justice».

(AFPE)

Ton opinion