Genève: Fumée interdite: Unger veut décupler l'amende
Actualisé

GenèveFumée interdite: Unger veut décupler l'amende

Irrité par l'attitude du Java Club, qui viole régulièrement la loi, le conseiller d'Etat souhaiterait que l'amende puisse atteindre 10'000 francs.

par
jef
Le conseiller d'Etat PDC Pierre-François Unger, patron du Département de la santé.

Le conseiller d'Etat PDC Pierre-François Unger, patron du Département de la santé.

Les libertés répétées que prend le Java Club avec l'interdiction de fumer dans les lieux publics ne sont pas du goût du conseiller d'Etat Pierre-François Unger. L'élu juge que les pénalités de 100 à 1000 francs prévues par la loi ne sont pas assez sévères pour les établissements qui ont les moyens, ce qui est le cas du dancing de la jet-set genevoise. «Une amende de 10'000 francs me semble plus dissuasive», confie-t-il à la «Tribune de Genève». Selon lui, la loi actuelle «n'est clairement pas suffisante». Le député PLR Frédéric Hohl, lui, propose des fermetures d'une ou deux semaines pour les adresses régulièrement en infraction.

Ton opinion