Funérailles de Pavarotti, peu de personnalités se sont déplacés
Actualisé

Funérailles de Pavarotti, peu de personnalités se sont déplacés

Modène - Les obsèques du célèbre ténor italien Luciano Pavarotti, décédé jeudi, ont rassemblé samedi des dizaines de milliers d'admirateurs dans sa ville natale de Modène.

Cependant, peu de personnalités internationales ont fait le déplacement.

Sous un soleil de plomb, quelque 50 000 personnes selon les estimations de la commune, se sont massées devant les deux écrans géants montés à proximité de la cathédrale, dont l'accès était réservé à la famille et aux officiels.

Un Ave Maria interprété par la soprano bulgare Raina Kabaivandska puis un Ave Verum Corpus du chanteur mal-voyant Andrea Bocelli ont ponctué une cérémonie d'une heure et demie placée sous le signe de l'émotion. Le chef du gouvernement Romano Prodi a rendu un hommage appuyé au ténor.

Message du pape

«Pavarotti n'a pas seulement été un grand artiste, il a aussi été un messager de paix et de fraternité. Il y a des circonstances où les paroles ne servent à rien car c'est l'émotion et la douleur qui parlent», a-t-il déclaré.

L'archevêque de Modène, Benito Cocchi, a pour sa part longuement salué la générosité de Pavarotti dont les donations et actions de bienfaisance ont «aidé ceux qui étaient dans le besoin». Il a également lu un message du pape Benoît XVI rendant hommage au «grand artiste qui grâce à son extraordinaire talent d'interprétation a honoré le don divin de la musique».

Outre le chef du gouvernement Romano Prodi, l'Etat italien était représenté par les ministres de la Culture et de la Défense Francesco Rutelli et Arturo Parisi. Kofi Annan, ex-secrétaire général de l'ONU, était également présent.

Bono

Côté monde du spectacle, le leader du groupe irlandais U2 Bono, le rockeur italien Zucchero, ami proche de Pavarotti, le réalisateur Franco Zeffirelli ou encore le directeur du Metropolitan Opera de New York Joe Volpe avaient fait le déplacement.

Les deux chanteurs d'opéra espagnols Placido Domingo et José Carreras qui avec Pavarotti formaient les «Trois ténors» n'étaient pas présents. Domingo a expliqué qu'il était retenu à Los Angeles pour des répétitions.

A la fin de la messe, lorsque le cercueil a été porté à l'extérieur de la cathédrale, le tonnerre d'applaudissements de la foule a été couvert pendant quelques secondes par le passage des dix avions de la patrouille acrobatique d'Italie. Les appareils ont laissé dans leur sillage les couleurs rouge, vert et blanc du drapeau national.

En larmes

Un cortège conduit par la seconde épouse du ténor Nicoletta Mantovani s'est ensuite dirigé vers le caveau familial situé à quelques kilomètres du centre-ville. Dans les rues de Modène, des milliers d'anonymes parfois en larmes ont formé une haie d'honneur au passage du cercueil.

Selon la mairie, quelque 100 000 personnes sont venues rendre un dernier hommage à Pavarotti dans la chapelle ardente qui avait été ouverte au public dès jeudi soir.

Luciano Pavarotti, opéré d'un cancer en juillet 2006 et qui avait été hospitalisé pendant trois semaines au mois d'août dernier, s'est éteint jeudi à l'aube à l'âge de 71 ans dans sa maison des environs de Modène.

(ats)

Ton opinion