08.01.2016 à 17:37

ArgovieFunérailles de victimes du quadruple meurtre

Près de 500 personnes ont assisté vendredi à la cérémonie funéraire de trois des quatre personnes tuées à Rupperswil.

1 / 33
La procureure Barbara Loppacher avait renoncé à faire appel dans un premier temps. Mais après le recours du condamné, elle s'y est décidé dans le délai légal. (Lundi 22 octobre 2018)

La procureure Barbara Loppacher avait renoncé à faire appel dans un premier temps. Mais après le recours du condamné, elle s'y est décidé dans le délai légal. (Lundi 22 octobre 2018)

Keystone
Thomas N. fait recours contre son internement. (Jeudi 13 septembre 2018)

Thomas N. fait recours contre son internement. (Jeudi 13 septembre 2018)

Keystone
Georg Metger (à droite), compagnon de la mère assassinée, publie un livre sur le drame. (Vendredi 13 avril 2018)

Georg Metger (à droite), compagnon de la mère assassinée, publie un livre sur le drame. (Vendredi 13 avril 2018)

Keystone

L'église réformée n'était pas assez grande pour accueillir tout le monde. Près de 200 personnes ont suivi la cérémonie dans la salle paroissiale. Plusieurs représentants des églises et du monde politique ont assisté aux funérailles de la femme de 48 ans et de ses deux fils de 13 et 19 ans. Le ministre argovien de la justice Urs Hofmann était présent, a constaté sur place un journaliste de l'ats.

Les funérailles de la quatrième victime, l'amie de l'aîné des deux garçons tués, ont lieu samedi à Hunzenschwil (AG). La famille prie les personnes qui assisteront à cette cérémonie de ne pas porter de vêtements de deuil, mais de mettre des baskets comme leur fille aimait en porter.

Incendie pour brouiller les pistes

La mère de famille, ses deux garçons et l'amie de l'aîné, âgée de 21 ans, ont été retrouvés morts dans une habitation en flammes le 21 décembre à Rupperswil. Les corps portaient des blessures à l'arme blanche. Le ou les meurtriers ont aussi bouté le feu à la maison pour brouiller les pistes.

Les enquêteurs ont pu écarter la piste du drame familial, mais le quadruple meurtre reste inexpliqué à ce jour. Des caméras de surveillance ont filmé la mère à deux reprises alors qu'elle retirait de l'argent à un bancomat le matin du meurtre. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!