«Fast & Furious 8»: Furieusement efficace
Actualisé

«Fast & Furious 8»Furieusement efficace

Incroyable mais vrai: pour son huitième volet, la saga «Fast & Furious» réussit à trouver un argument scénaristique qui tient la route.

par
Catherine Magnin

Ce n'est pas un scoop: à l'exception des épisodes 2 et 3 dont Vin Diesel était absent, la saga «Fast & Furious» réussit l'un des paris les plus difficiles du cinéma: élargir son public de film en film. Ainsi, entre les opus 6 et 7, les recettes ont doublé, atteignant 1,5 milliard de dollars. Conséquence: «Fast & Furious 8» fonce pied au plancher sur une voie toute tracée.

En ouverture, belles carrosseries et course-poursuite. Puis rappel des principes moraux du héros (famille et amis avant tout). Apparition d'une méchante (Charlize Theron) qui pousse Dom (Vin Diesel) à trahir les siens. Et retour dans les rails du normal au terme de bagarres musclées et de cascades gonflées, le tout panaché d'humour et de clins d'œil. Et ça marche!

Vous pariez que les opus 9 (en 2019) et 10 (2021) seront du même tonneau?

«Fast & Furious 8»

De F. Gary Gray. Avec Vin Diesel, Dwayne Johnson, Charlize Theron.

Sortie le 12 avril 2017

**

Ton opinion