Publié

Covid à Genève«Furieux», le Canton étrille un «Conseil fédéral Picsou»

S’il salue l’assouplissement des critères pour les cas de rigueur, l’Etat de Genève se dit choqué qu’aucun montant fédéral supplémentaire ne soit versé.

par
dra/mpo
La conseillère d'Etat genevoise Nathalie Fontanet (PLR), chargée des finances.

La conseillère d'Etat genevoise Nathalie Fontanet (PLR), chargée des finances.

Lucien Fortunati

Pour le Conseil d’Etat genevois, les mesures fédérales dévoilées ce mercredi en matière d’aides financières, en parallèle des nouvelles restrictions Covid, sont «choquantes, stupéfiantes, lourdes de conséquences et pour tout dire, catastrophiques!» Si l’Exécutif cantonal salue l’assouplissement des critères d’éligibilité pour entrer dans les cas de rigueur, il note, «furieux», que la Confédération n’octroie aucun franc supplémentaire aux cantons.

Mercredi après-midi, réagissant aux annonces du Conseil fédéral, la présidente de l’Exécutif, Anne Emery-Torracinta a indiqué que, lors de la consultation menée par la Confédération, le Canton s’était «opposé à la fermeture des commerces non essentiels sans compensation». L’Exécutif a constaté que le nombre de bénéficiaires des aides augmente, passant de 300 à plus de 4000 entreprises, mais que le montant octroyé à Genève n’a, lui, pas changé. Pour Nathalie Fontanet, conseillère d’Etat chargée des finances, il s’agit là d’une «nouvelle catastrophique. Je suis tellement fâchée, c’est hallucinant ce manque de contact des autorités fédérales avec la réalité».

«On ne va pas laisser mourir nos restaurateurs»

«Des milliers de personnes et d’entreprises seront empêchées de travailler au moins jusqu’à fin février, et la participation fédérale aux indemnités reste la même. Soit 80 millions de francs pour Genève», s’est étranglée la grande argentière. Une broutille, selon le Conseil d’Etat, qui qualifie le gouvernement helvétique de «Conseil Fédéral Picsou». L’Exécutif genevois entend néanmoins «assumer ses responsabilités vis-à-vis des acteurs économiques du bout du lac», en renforçant ses propres aides financières. Il estime que quelque 340 millions de francs supplémentaires seront nécessaires pour le premier semestre 2021.

Mais Genève ne compte pas en rester là, puisqu’il compte, avec l’appui des autres collectivités publiques, obtenir plus d’argent de la part de la Confédération. «Nous allons tout faire pour que cela change», a assuré Anne Emery-Torracinta. «On ne va pas laisser mourir nos restaurateurs», a conclu Nathalie Fontanet.

Médecin cantonale inquiète

«La situation est calme en apparence», a déclaré Mauro Poggia, soulignant toutefois «un manque de recul des contaminations malgré les mesures déjà en place». Le conseiller d’État chargé de la Santé a indiqué qu’à l’heure actuelle, 6 patients étaient hospitalisés aux soins intensifs et 11 aux soins intermédiaires. Les HUG accueillent 120 patients Covid-19 alors que mardi, le Canton a comptabilisé 134 nouveaux cas. Par ailleurs, le magistrat a précisé qu’une cinquantaine de cas du variant britannique avaient été découverts. «Il ne s’agit pas de gens revenant du Royaume-Uni. Ce qui signifie que le variant circule à Genève.» Mauro Poggia a insisté sur le fait que le Service du Médecin cantonal était inquiet.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
645 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Electeurs en Colère

14.01.2021 à 17:39

On voit comment les PLR et les UDC soutiennent (pas) l'économie locale et les PME. Probablement que les aides irons aux banquiers suisses tots et les grands groupes industriels bien représentés aux lobbys à Berne. Genève peut aller se gratter. PLUS JAMAIS JE VOTES PLR OU UDC. Fini, fertig...raus....

STOP, ou encore

14.01.2021 à 17:30

CF Piscou, bien vu ! Aussi pingre, lamentable, .. des incompétents qui nous coûte très chère. Signé un petit indépendant qui lutte grave et qui ne verra plus un denier à cause de leurs lois covid ILLÉGALE. Quand le changement du système Suisse ? CF, états, communes, redevances x,y,z... c'est super chère, super débile.

du coup moi mEn fiches

14.01.2021 à 17:02

Par contre, personne en politique pour lutter afin d'augmenter les misérables rentes AVs.