Fusillade dans un lycée américain

Actualisé

Fusillade dans un lycée américain

Un adolescent a ouvert le feu mercredi dans un lycée de Cleveland, dans l'Ohio (est des Etats-Unis), avant de se donner la mort, selon les autorités.

Quatre personnes ont été blessées.

Armé de deux revolvers, Asa H. Coon, un élève de 14 ans suspendu deux jours auparavant après des bagarres, a tiré huit coups de feu et a peut-être tenté d'abattre des professeurs de la SuccessTech Academy, un établissement dispensant un enseignement alternatif, a déclaré le chef de la police Michael McGrath. La police a découvert un sac rempli de munitions et contenant trois couteaux dans les toilettes, a-t-il ajouté.

Les parents d'élèves ont fait part de leur colère que des armes à feu aient pu être introduites dans l'enceinte de l'établissement, qui est muni de détecteurs de métaux, dont les élèves ont déclaré qu'ils n'étaient utilisés que par intermittence.

Selon des élèves, Coon avait proféré des menaces par le passé. Le tireur avait effectué deux séjours dans des centres pour jeunes délinquants après un épisode de violence domestique et avait également été consigné à domicile, selon des documents de justice obtenus par le journal «The Plain Dealer». Selon ce journal, Coon avait également été suspendu par l'école l'année dernière pour avoir agressé un de ses camarades.

Selon les autorités, deux élèves et deux professeurs de 42 et 57 ans ont été touchés par les coups de feu, et ont tous été hospitalisés. Une fille de 14 ans s'est en outre blessée au genou en fuyant les lieux. Alors que l'état de santé de David Kachadourian, le professeur de 57 ans, était bon, on ignorait l'état des autres victimes.

Selon les témoins, le tireur, tout de noir vêtu, a parcouru le bâtiment de cinq étages dans le centre de Cleveland, arrivant au troisième étage où sont situées les premières salles de classe.

Un élève a expliqué que la première victime, Michael Peek, 14 ans, avait été bousculée par Coon et avait répondu en lui infligeant un coup au visage. «Mike a commencé à marcher. Il lui a tiré une balle dans les côtes», a déclaré Rasheem Smith, 15 ans.

Une lycéenne, Doneisha LeVert, qui s'était réfugiée dans les toilettes avec deux autres élèves après avoir entendu l'alerte émise par haut-parleurs, a raconté que le tireur avait menacé des étudiants vendredi dernier. «Il est fou. Il menaçait de faire exploser l'école. Il menaçait de poignarder tout le monde».

Après la fusillade, les élèves sont restés à l'extérieur du bâtiment, la plupart en larmes, s'étreignant ou téléphonant. Certains ont crié aux caméras de télévision de les laisser tranquilles. Les familles étaient également présentes, attendant de retrouver leur proche. Le lycée se trouve dans la même rue que le bureau du FBI à Cleveland. Des agents ont été envoyés sur place.

L'incident rappelle la fusillade de l'université Virginia Tech, au cours de laquelle un étudiant avait tué 32 personnes avant de se donner la mort en avril dernier. En octobre 2006, un homme armé avait tué cinq jeunes filles dans une école amish de Pennsylvanie. (ap)

Ton opinion