Actualisé 16.02.2011 à 13:35

Equipe de FranceGallas: «On n'est pas des gamins immatures»

«On n'est pas des gamins immatures, a dit William Gallas à l'AFP, mardi, répondant aux accusations de Raymond Domenech, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France.

«Je ne répondrai pas à ses critiques, je dirai simplement qu'avant de parler il faudrait que Domenech se regarde un peu, c'est tout. C'est trop facile de juger les joueurs, vu l'encadrement qu'il y avait, je peux vous dire que c'était très difficile pour nous, voilà ce que je peux dire», a déclaré Gallas après la victoire de son club, Tottenham, sur le terrain de l'AC Milan en 8e de finale aller de la Ligue des champions (1-0).

«On nous a jugés trop facilement, a répondu Gallas, on a reposé la faute sur tous les joueurs, c'est vrai que c'est nous qui avons pris la décision de faire grève, mais pourquoi? Posez vous les bonnes questions! Pourquoi on a fait grève? Moi je n'ai pas à répondre, ce que je peux dire c'est qu'on n'est pas des gamins immatures, loin de là.»

Les Bleus se sont-ils rendu compte que leur comportement en en Afrique du Sud était dommageable pour l'image de l'équipe de France? «Non, sur le coup non. On ne pensait pas que ça allait aussi loin.»

«Avec le recul, je les vois surtout comme une bande de sales gosses inconscients», explique Raymond Domenech au sujet des joueurs grévistes de l'équipe de France dans un long entretien à paraître mercredi dans l'hebdomadaire l'«Express».

Domenech est un manipulateur

Bixente Lizarazu, ancien joueur de l'équipe de France, a réagi aux propos de Domenech au micro de RTL. «Je pense que le fond du problème c'est que Raymond Domenech c'est un manipulateur. Et, qu'à un moment donné, quand tu passes ton temps à manipuler, ça se retourne contre toi et surtout ton discours n'est plus crédible. C'est ça le problème», explique Bixente Lizarazu.

«Fondamentalement, ce qu'il pense de mon travail, je n'en ai rien à foutre. Je ne sais même pas pourquoi il parle de morale. [...] Ca n'a strictement rien a voir avec le type de discussion qu'on a eu tous les deux», conclut l'ancien footballeur. (20 minutes/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!