Actualisé 18.06.2018 à 13:02

FranceGarde à vue prolongée de l'agresseuse au cutter

Dimanche, une jeune femme a attaqué au cutter deux personnes dans un magasin Leclerc de La Seyne-sur-mer. Sa garde a vue a été prolongée.

Le supermarché de la Seyne-sur-Mer (Var) où a eu lie l'attaque au Cutter.

Le supermarché de la Seyne-sur-Mer (Var) où a eu lie l'attaque au Cutter.

AFP

La garde à vue de la jeune femme qui a agressé deux personnes au cutter dans un supermarché de La Seyne-sur-mer, dans le sud de la France, dimanche a été prolongée lundi, a-t-on appris de source proche du dossier.

Une expertise psychiatrique de la jeune femme de 24 ans, ordonnée par le parquet de Toulon, «a pu être réalisée», selon cette même source, qui n'a pas donné plus de détails. Dimanche en fin de matinée, cette cliente habituelle du magasin Leclerc, entièrement vêtue de noir, avait attaqué un autre client qui patientait à la caisse du supermarché et une caissière qui tentait de s'interposer, en criant «Allah Akbar».

Troubles psychiatriques avérés

L'enquête de la police judiciaire de Toulon cherche à déterminer quelles étaient les motivations de la jeune femme, qui avait l'habitude d'invectiver le personnel du Leclerc et présente «des troubles psychiatriques avérés» selon le procureur de la République Bernard Marchal.

«Plusieurs témoins rapportent qu'elle a dit que c'était Allah qui lui demandait de faire ça, qu'ils étaient tous des mécréants, et qu'elle voulait que la police la tue», avait aussi indiqué M. Marchal dimanche soir.

La perquisition du domicile de la jeune femme, qui vit seule, n'avait permis de trouver «qu'un vieux Coran et un drapeau algérien» selon le procureur. Son ordinateur, saisi par les policiers, devait être exploité.

Lundi matin, le parquet antiterroriste de Paris n'avait pas été saisi, et le parquet de Toulon restait en charge de l'enquête, selon la même source proche du dossier. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!