Garde-faune disparu: les recherches sont terminées
Actualisé

Garde-faune disparu: les recherches sont terminées

Les recherches pour tenter de retrouver le garde- faune de 45 ans disparu vendredi sur le lac de Neuchâtel ont été abandonnées mardi soir. Les plongeurs du Service d'incendie et de secours sont intervenus toute la journée, sans découvrir le moindre indice.

Les hommes-grenouilles ont essayé de localiser le corps, mais ils ne sont pas descendu à plus de 40 mètres de profondeur pour des raisons de sécurité, a indiqué Pascal Lüthi, responsable des médias à la police cantonale neuchâteloise. Or la zone des recherches, étendue mardi, comprend des secteurs où la profondeur du lac est bien plus importante.

GPS à la rescousse

Le garde-faune était parti seul pour une tournée d'inspection par un lac très agité. «Il devait notamment vérifier des filets de pêche», a précisé M. Lüthi. Grâce au GPS, la police avait pu reconstituer dans le détail l'itinéraire de l'embarcation entre son point de départ à Colombier (NE), sur la rive nord, et l'endroit où elle a été retrouvée échouée, vide, samedi près de Gletterens (FR), sur la rive sud du lac de Neuchâtel.

La police a remarqué une anomalie dans les manoeuvres du bateau peu après son départ. «Cela laisse entendre que le garde-faune est tombé à l'eau à ce moment-là», précise M. Lüthi. Après un dernier changement de direction, la trajectoire de l'embarcation a suivi une ligne droite jusqu'à la rive sud.

«Cette hypothèse de travail est corroborée par des témoignages de personnes qui se trouvaient sur la rive» et qui ont observé les mouvements du bateau, explique le porte-parole.

Important dispositif

«S'il a coulé, il est tout à fait plausible que le corps ne remonte pas», selon M. Lüthi, «surtout par les basses températures que connaît le lac actuellement». Dès vendredi soir et pendant tout le week-end, un important dispositif de recherche a été mis en place pour tenter de retrouver le garde-faune.

Des hélicoptères de la Rega et de l'armée ont notamment survolé la zone. Plusieurs embarcations de la police du lac et du SIS ont sillonné le secteur et des équipes pédestres ont longé les rives, sans résultat. (ats)

Ton opinion