Kiev: «Gardien de clés», nouveau job dans l’Ukraine en guerre

Publié

Kiev«Gardien de clés», nouveau job dans l’Ukraine en guerre

Des bénévoles veillent sur les maisons laissées par les exilés, avec des tâches parfois insolites.

Ievguen, biologiste et jardinier, s’occupe de 19 logements.

Ievguen, biologiste et jardinier, s’occupe de 19 logements.

AFP

«Un, deux... 19 en tout.» Iev­guen compte les trousseaux de clés qu’il a entre les mains. Depuis le début de l’invasion russe, il assume une tâche nouvelle: prendre soin des logements d’amis, dans la banlieue nord-ouest de Kiev, où sont situées les villes martyres d’Irpin et de Boutcha. Ce biologiste et jardinier fait une tournée pour arroser les fleurs, envoyer des affaires ou allumer la lumière, «pour montrer qu’il y a quel­qu’un» et éloigner les pillards. «Le plus dur», selon lui, ce sont les frigos et les congélateurs remplis d’aliments pourris après des semaines sans ­électricité: «L’odeur est telle qu’on peut tomber dans les pommes!» Le trentenaire s’est vu offrir un masque à gaz pour ces opérations.

Gardien de clés, c’est aussi la tâche dont s’est acquitté Oleksandr, 31 ans, en avril, quand les missiles pleuvaient. Sa mission la plus improbable? Cacher les sextoys que son ex avait laissés en quittant son logement en catastrophe. «Je ne fais que mon devoir envers ceux qui ont souffert», dit-il, plus sérieusement.

À Irpin, Ievguen s’arrête encore devant une maison dont il ne reste plus que les murs calcinés. Alors que des ouvriers montent un nouveau toit, le jeune homme examine un jeune thuya abîmé par les flammes. «Il me rappelle le peuple ukrainien. D’un côté, il est brûlé, de l’autre, il a la force de tenir pour continuer à pousser et reverdir.»

Objectif: Sloviansk

Au moins deux personnes ont été tuées hier dans un bombardement «massif» sur Sloviansk. Cette ville de 100’000 habitants semble être la prochaine cible des forces russes dans le ­Donbass. Au sud, un responsable russe issu des puissants services de sécurité (FSB) a pris la tête de l’Exécutif de la région occupée de Kherson. Mais les combats se poursuivent autour de la mer Noire. L’armée de Kiev y reprendrait du terrain.

(AFP/arg)

Ton opinion

49 commentaires