Santé: Gare à la crise cardiaque en marge d'un marathon
Actualisé

SantéGare à la crise cardiaque en marge d'un marathon

Parce que les secours arrivent moins vite, la mortalité après une crise cardiaque est plus élevée.

Analysant dix années de statistiques de survie de personnes de 65 ans dans les 30 jours après leur admission au service des urgences, des chercheurs ont constaté que le taux de mortalité était près de 15% plus élevé parmi ceux admis le jour d'un marathon, comparativement à ceux amenés à l'hôpital les autres jours. (Photo d'illustration)

Analysant dix années de statistiques de survie de personnes de 65 ans dans les 30 jours après leur admission au service des urgences, des chercheurs ont constaté que le taux de mortalité était près de 15% plus élevé parmi ceux admis le jour d'un marathon, comparativement à ceux amenés à l'hôpital les autres jours. (Photo d'illustration)

AFP

Attention, une crise cardiaque peut vous être plus fatale au bord d'un marathon: la course ralentit l'arrivée des secours et accroit la mortalité des personnes plus âgées victimes d'une crise cardiaque, selon une étude publiée mercredi par la revue américaine New England Journal of Medicine.

Analysant dix années de statistiques de survie de personnes de 65 ans dans les 30 jours après leur admission au service des urgences, ces chercheurs ont constaté que le taux de mortalité était près de 15% plus élevé parmi ceux admis le jour d'un marathon, comparativement à ceux amenés à l'hôpital les autres jours.

Marathon mais aussi fête nationale ou concert

Il faut 4,4 minutes en moyenne de plus aux ambulances --18 minutes au lieu de 14 minutes -- pour acheminer les patients à un centre hospitalier en raison des routes fermées pour la course, soit une augmentation de 32% du temps de transport. Les auteurs, qui ont mené leur étude dans onze grandes villes où se tiennent un marathon annuel, n'ont pas constaté de différences notable parmi les malades admis dans les hôpitaux en dehors de la zone affectée par la course.

«Pour chaque cent seniors américains victimes d'une crise cardiaque, il y a quatre décès de plus si cela arrive le jour d'un marathon», précise le Dr Anupam Jena, professeur adjoint à la faculté de médecine de l'Université Harvard (Massachusetts), principal auteur de cette recherche. Ces événements importants comme les marathons, les célébrations de la fête nationale ou d'importantes rencontres sportives et des concerts «ont un impact sur les personnes vivant à proximité», ajoute-t-il. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion