Suisse: Gare aux «cambriolages du crépuscule»
Publié

SuisseGare aux «cambriolages du crépuscule»

Ce 26 octobre marque la 6e journée nationale de prévention contre les cambiolages. Les polices suisses mettent l’accent sur les risques et les mesures de prévention.

Photo d’illustration

Photo d’illustration

Police valaisanne 

Avec l’arrivée de l’heure d’hiver, les jours raccourcissent, ce qui permet aux malfrats de distinguer plus facilement les maisons ou appartements inoccupés. C’est d’ailleurs entre novembre et mars que les cambriolages dits «du crépuscule» sont en hausse sensible. Par conséquent, les Corps de police suisses, en collaboration avec la Prévention Suisse de la Criminalité (PSC) et Sécurité et habitat Suisse (SHS), rappellent ce lundi comment se prévenir de ce type de mésaventure à l’occasion de la 6e journée nationale de prévention contre les cambriolages.

  • Simulez une présence avec une lampe branchée sur un minuteur ou la programmation de votre télévision/radio.

  • Si vous constatez un comportement suspect, appelez sans délai le 117. Les constatations faites chez vos voisins en font également partie.

  • Fermez les portes à clé, même lors d’absences de courte durée.

  • Informez vos voisins lors d’absences prolongées

  • Demandez à votre police cantonale des conseils de sécurité gratuits (villas, maisons, entreprises, etc...).

Campagne de 2 semaines en Valais

En Valais, cette campagne de prévention contre les vols du crépuscule sera prolongée sur deux semaines. Les statistiques montrent qu’au niveau national, les vols par effraction ou par introduction clandestine sont en recul. Dans le canton du Valais, 2’218 cambriolages ont été enregistrés en 2012, alors que l’année 2019 en a comptabilisé 829 (- 63%).

Pour sensibiliser la population aux cambriolages du crépuscule, la Police cantonale déposera dans des boîtes à lettres, une notice préventive accompagnée d'un chocolat avec le message suivant : «Savourer ce chocolat vous prendra 2 minutes, le temps pour un cambrioleur d’entrer chez vous».

(comm/NXP)

Ton opinion